Перейти к основному содержанию

Stratégie pour l’Afrique Subsaharienne 2021–2024

Страны
Мир
+ 1
Источники
Govt. Switzerland
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

Le Conseil fédéral souligne l’importance de l’Afrique et adopte pour la première fois une stratégie dédiée à ce continent

Communiqué de presse, 13.01.2021

Le Conseil fédéral a approuvé sa première stratégie pour l’Afrique subsaharienne lors de sa séance du 13 janvier 2021. Les pays d’Afrique du Nord sont déjà couverts par la stratégie MENA, adoptée par le Conseil fédéral le 14 octobre 2020. La nouvelle stratégie reconnaît la grande diversité qui caractérise le continent africain ainsi que les défis et les opportunités qui en découlent. Elle fixe les objectifs et mesures que la Suisse entend mettre en œuvre durant la période 2021 à 2024. La paix, la sécurité et les droits de l’homme, ainsi que la migration, la prospérité, la durabilité et la numérisation sont au cœur de la stratégie, qui s'attache à développer la tradition de partenariat existant avec les États de l’Afrique subsaharienne.

Compte tenu de la grande diversité des pays concernés, la stratégie pour l’Afrique subsaharienne définit différentes priorités pour chaque région. La Suisse met l’accent sur les trois régions du Sahel, de la grande Corne de l’Afrique et des Grands Lacs, mais aussi sur les Lions africains, des pays économiquement puissants, et sur les organisations régionales. Elle tient ainsi compte de l’importance croissante des organisations multilatérales sur le continent africain. Le Conseil fédéral définit des objectifs pour chacune de ces régions ainsi que des mesures pour les mettre en œuvre. En ce qui concerne la migration, qui présente un caractère transversal, la mise en œuvre des quatre priorités de la stratégie doit permettre de réduire la pression migratoire.

Paix, sécurité et droits de l’homme: face au grand nombre de conflits, les bons offices et la promotion civile et militaire de la paix restent des domaines d’activité importants, tout comme le respect des droits de l’homme et le droit international humanitaire. Les efforts visant à promouvoir l’état de droit et la bonne gouvernance conformément à la stratégie de coopération internationale (CI) 2021-2024 seront intensifiés, tout comme la lutte contre l’impunité et l'encouragement d'une participation égalitaire des femmes et des jeunes aux processus de paix et de reconstruction. Une aide humanitaire impartiale reste l’un des traits distinctifs de l’action de la Suisse. La Suisse œuvre en faveur du respect des principes humanitaires, de l’accès aux personnes en détresse, de la protection sur place et de l’application de solutions durables dans les pays de premier accueil. Elle renforce en outre sa coopération avec les États africains moyennant la conclusion d’accords et de partenariats migratoires.

Prospérité: la Suisse s’engage en faveur d’une croissance économique durable, notamment au moyen d’approches innovantes en matière d’éducation de base et de formation professionnelle, et contribue à améliorer les conditions-cadres économiques sur place, ce qui profite aussi bien à l’économie locale qu’aux entreprises helvétiques. La Suisse recourt à la diplomatie commerciale et aux accords bilatéraux pour promouvoir les relations économiques. Elle s’attache par ailleurs à asseoir l’élaboration et l’application de normes internationales visant à combattre les flux financiers illicites, ce qui inclut également la restitution de valeurs patrimoniales d’origine illicite (asset recovery).

Durabilité: dans le cadre de l’Agenda 2030, la Suisse s’engage en faveur d’un développement durable sur les plans de l’environnement, de l’économie et de la société. Elle soutient la lutte contre le changement climatique et ses conséquences et s’emploie à promouvoir des systèmes de santé performants et l’accès à l’eau potable. Dans le contexte d’une urbanisation rapide de la région, la Suisse renforce son action dans les domaines des services d’approvisionnement en énergie et autres services de base et de la planification urbaine. Elle entend également contribuer à une meilleure gestion de la migration et des déplacements forcés dus aux catastrophes naturelles et aux conséquences du changement climatique.

Numérisation: conformément à la stratégie de politique extérieure numérique 2021-2024, la Suisse soutient les États dans leur transformation numérique, afin que les nouvelles technologies soient utilisées au profit de l’économie, de la société et de l’administration. Un accès abordable à l’internet doit permettre à l’ensemble de la population de bénéficier des avantages de la numérisation.

Miser sur les opportunités de l’Afrique
Malgré des défis de taille, l’Afrique subsaharienne gagne en importance sur l’échiquier politique et économique mondial. En adoptant sa stratégie pour l’Afrique subsaharienne, le Conseil fédéral focalise son attention sur le potentiel de la région et entend mettre à profit la longue tradition de partenariat avec l’Afrique subsaharienne. La Suisse peut en effet s’appuyer sur la bonne réputation que lui vaut son engagement pour diversifier ses relations avec les pays de la région.

Après la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), l’Afrique subsaharienne fait l’objet de la deuxième stratégie géographique adoptée sur la base de la stratégie de politique extérieure 2020-2023. À travers ces textes, le Conseil fédéral concrétise des objectifs importants, renforce la cohérence de sa politique extérieure et oriente son action vers l’avenir.

Stratégie pour l’Afrique Subsaharienne 2021-2024(pdf, 6033kb)

Contact

Pour plus d'informations:
Communication DFAE
Tél. +41 58 462 31 53
kommunikation@eda.admin.ch

Editeur:

Conseil fédéral
Département fédéral des affaires étrangères