Skip to main content

Le Fonds mondial octroie une somme sans précédent de 8,54 milliards de dollars en subventions pour la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme

Countries
World
Sources
Global Fund
Publication date
Origin
View original

GENÈVE – En 2020, le Fonds mondial a accordé 157 subventions totalisant 8,54 milliards de dollars US destinées à des programmes vitaux de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et au renforcement des systèmes de santé. Il s’agit de la plus grande somme de subventions jamais octroyée par le Fonds mondial en une année. La mise en œuvre des subventions commence ce mois de janvier.

« C’est un accomplissement exceptionnel qui aidera plus de 100 pays à poursuivre leur lutte essentielle contre le VIH, la tuberculose et le paludisme – des épidémies qui tuent plus de 2,3 millions de personnes chaque année, a déclaré Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial. À l’heure où la pandémie de COVID-19 submerge les systèmes de santé partout dans le monde, il importe plus que jamais de procurer aux pays les ressources nécessaires pour la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, et de renforcer les systèmes de santé pour qu’ils puissent combattre les quatre maladies. »

Le Fonds mondial dispose d’une enveloppe totale de 12,71 milliards de dollars US qui sera distribuée dans un cycle de financement triennal allant de 2020 à 2022. Le Fonds mondial avait prévu l’approbation de subventions totalisant 8,9 milliards de dollars US en 2020 et la distribution du reste de l’enveloppe à des dates ultérieures. Toutefois, grâce à une intensification de ses activités d’octroi de subventions, le Secrétariat du Fonds mondial a dépassé sa cible originale et approuvé pour 9,2 milliards de dollars US de subventions en 2020. Au 31 décembre 2020, des subventions totalisant 8,54 dollars US étaient approuvées, signées et prêtes à la mise en œuvre ce mois de janvier, tandis que deux pays étaient en voie de signer des accords de subvention définitifs d’une valeur de 660 millions de dollars US.

« En cette année marquée par une nouvelle pandémie, le partenariat du Fonds mondial a aidé les pays à conclure des accords de subvention plus rapidement et efficacement que jamais, dans des conditions extraordinairement difficiles, a déclaré Donald Kaberuka, président du Conseil d’administration du Fonds mondial. Soixante-sept pour cent des accords de subvention du cycle de financement 2020-2022 ont été signés – un record. À titre comparatif, 50 % des accords étaient signés à ce stade du cycle de financement précédent. Cette hausse du rendement est tout à fait remarquable. »

En effet, au même moment du cycle de financement 2017-2019, le Fonds mondial avait octroyé 5,2 milliards de dollars US en subventions sur une enveloppe totale de 10,3 milliards de dollars US.

Au cours de la dernière année, le Fonds mondial a aidé les partenaires de mise en œuvre et les instances de coordination nationale (les organismes regroupant des experts de la communauté locale, des autorités publiques et de la santé qui élaborent et orientent les programmes soutenus par le Fonds mondial dans un pays) à préparer des demandes détaillées de financement pour leurs programmes nationaux de lutte contre les épidémies. Dans le cadre du processus d’octroi des subventions du Fonds mondial, les demandes de subvention sont d’abord examinées par un comité technique d’examen des propositions indépendant, puis par le Comité d’approbation des subventions, qui en vérifie la qualité et l’exhaustivité, avant d’être soumises au Conseil d’administration du Fonds mondial pour approbation finale. La mise en œuvre des programmes commence dès la signature de l’accord de subvention par les partenaires de mise en œuvre.

Le Fonds mondial est extrêmement reconnaissant du soutien continu des donateurs à son financement de base ; les promesses formulées lors de la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, en octobre 2019, à Lyon, ont été tenues et ont pris la forme de contributions en espèces. Le maintien des niveaux de financement pour la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme est essentiel, car les perturbations liées à la pandémie de COVID-19 menacent d’anéantir de nombreuses années de progrès dans la lutte contre les trois maladies.

En 2020, le Fonds mondial a approuvé, outre les nouvelles subventions pour la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, une aide financière de 980 millions de dollars US visant 106 pays à revenu faible et intermédiaire et 14 programmes multipays dans le cadre de la riposte au COVID-19. En plus de son financement de base, le Fonds mondial estime avoir besoin de cinq milliards de dollars US supplémentaires pour soutenir les ripostes à la pandémie de COVID-19 à l’échelle nationale, pour en atténuer les impacts sur les programmes vitaux de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et pour apporter des améliorations urgentes aux systèmes de santé et aux systèmes communautaires.

Liste de contacts pour les médias