Skip to main content

La situation en Afrique centrale et les activités du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale - Rapport du Secrétaire général (S/2020/1154)

Countries
Cameroon
+ 12 more
Sources
UN SC
Publication date
Origin
View original

I. Introduction

1. Le présent rapport fait suite à la déclaration de la Présidente du Conseil de sécurité en date du 10 août 2018 (S/PRST/2018/17), dans laquelle le Conseil a prié le Secrétaire général de le tenir informé des activités du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (BRENUAC). On y trouvera un compte rendu des principaux faits survenus en Afrique centrale sur le plan de la politique et de la sécurité depuis le dernier rapport, daté du 29 mai 2020 ( S/2020/463), ainsi que des progrès accomplis par le BRENUAC dans l’exécution de son mandat, ajusté au regard de son examen stratégique, dont les conclusions ont été accueillies favorablement par le Conseil dans la déclaration de son président en date du 12 septembre 2019 (S/PRST/2019/10). Y figure également une évaluation actualisée de la situation dans le bassin du lac Tchad, comme le Conseil l’a demandé dans sa résolution 2349 (2017).

II. Principaux faits nouveaux survenus dans la sous-région de l’Afrique centrale

A. Tendances et faits nouveaux sur les plans de la politique, de la paix et de la sécurité

2. La situation politique a continué d’évoluer dans un contexte marqué par les cycles électoraux qui se dérouleront en 2020 et 2021 dans 8 des 11 pays d’Afrique centrale et par les effets multidimensionnels de la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19). La pandémie a considérablement compliqué les préparatifs et le financement des élections, tandis que des tensions politiques ont fait surface dans plusieurs pays entrés en période électorale. Malgré l’appel du Secrétaire général à un cessez-le-feu mondial devant permettre de se concentrer sur la lutte contre la pandémie, l’extrémisme violent et les activités des groupes armés dans la région se sont poursuivis sans relâche.

3. Le nombre de cas de COVID-19 a continué d’augmenter lentement mais régulièrement en Afrique centrale, où les gouvernements ont cherché à trouver le juste équilibre entre les mesures visant à ralentir la propagation du virus et celles destinées à favoriser la reprise économique. Le 30 juillet, les chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) ont adopté une stratégie régionale de lutte contre la COVID-19 en Afrique centrale.

4. La sous-région a progressé dans la mise en oeuvre du programme de réforme institutionnelle de la CEEAC mené sous la présidence du Gabon. Une étape importante a été franchie avec la promulgation de la nouvelle architecture régionale de paix et de sécurité de la CEEAC lors de la dix-septième session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique, tenue en ligne le 30 juillet. À cette occasion également, la création de la nouvelle Commission de la Communauté économique a été approuvé. Le traité révisé de la CEEAC est entré en vigueur le 28 août et les membres de la nouvelle Commission ont prêté serment le 1er septembre devant le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba, qui devrait céder la présidence de la CEEAC au Président congolais, Denis Sassou Nguesso, à la fin du mois de novembre. Du 13 au 16 octobre, le nouveau Président de la Commission de la CEEAC, Gilberto Da Piedade Veríssimo (Angola), a dirigé une retraite stratégique de la Commission dans le but de définir les priorités de cette dernière en matière de paix et de sécurité.