Перейти к основному содержанию

L’ONU et ses partenaires publient un plan de reponse humanitaire record alors que la covid-19 fait des ravages

Страны
Мир
+ 27
Источники
OCHA
Дата публикации

• 235 millions de personnes à travers le monde auront besoin d’aide humanitaire et de protection en 2021 – une augmentation de 40 pour cent en un an.

• Les plans de réponse coordonnés par l’ONU présentés aujourd’hui visent à aider 160 millions de personnes ayant le plus besoin d’assistance vitale. Le coût est estimé à 35 milliards de dollars.

• Cinquante-six pays touchés par des crises humanitaires ainsi que les retombées de la pandémie sont concernés par ces plans. Le Secrétaire général de l’ONU appelle le monde à se tenir aux côtés des personnes les plus affectées dans cette période extrêmement sombre.

L’Aperçu de la situation humanitaire mondiale 2021 et les ressources pour les médias sont disponible ici.

Le lancement depuis Genève sera retransmis en direct à 9h00 CET ici.

Des vidéos sont disponibles ici.

(Genève, 1 décembre 2020) – Avec le choc de la pandémie de la COVID-19, le nombre de personnes ayant besoin d’aide humanitaire dans le monde a atteint un nouveau record – représentant une augmentation de 40 pour cent en une année.

Si toutes les personnes qui auront besoin d’aide humanitaire l’année prochaine vivaient dans un seul pays, ça serait alors le cinquième plus grand pays au monde, avec une population de 235 millions.

L’ONU et ses partenaires visent à aider 160 millions de personnes parmi les plus vulnérables qui font face à la faim, aux conflits, aux déplacements et aux conséquences du changement climatique et de la pandémie de la COVID-19.

Les organisations humanitaires locales et internationales se tiennent prête à sauver des vies et les moyens de subsistances ainsi qu’à répondre aux besoins liés à la santé mentale, et de manière adaptée aux besoins spécifiques des femmes, des enfants mais aussi des personnes handicapées. Ils ont besoin de la solidarité et du soutien du monde entier

L’Aperçu de la situation humanitaire mondiale (GHO) 2021 présente 34 plans de réponse couvrant 56 pays les plus vulnérables. Il est présenté aujourd’hui à Genève lors d’un évènement avec des discours d’ouverture du Secrétaire général de l’ONU António Guterres et le chef de l’humanitaire de l’ONU Mark Lowcock, et la participation des représentants des donateurs et des ONGs nationales et internationales. D’autres présentations suivront dans la journée à Berlin, Bruxelles, Londres et Washington D.C.

"Le système humanitaire a de nouveau fait ses preuves en 2020, en fournissant nourriture, médicaments, abris, éducation et autres produits essentiels à des dizaines de millions de personnes", a déclaré le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres.

"Mais la crise est loin d’être terminée. Les budgets de l’aide humanitaire sont confrontés à de graves pénuries alors que l’impact de la pandémie mondiale continue de s’aggraver. Ensemble, nous devons mobiliser des ressources et nous montrer solidaires avec les personnes qui vivent des moments très sombres.

La pandémie a bouleversé la vie de tous, dans chaque pays et recoin de la planète. Ceux qui vivaient déjà sur le fil du rasoir ont été durement et disproportionnellement touchés par l’augmentation des prix de la nourriture, la chute des revenus, l’interruption des programmes de vaccination et la fermeture des écoles. Pour la première fois en 22 ans, l’extrême pauvreté a augmenté. De multiples famines se profilent à l’horizon.

Le chef de l’humanitaire de l’ONU Mark Lowcock a dit : “Les pays riches commencent à voir la lumière au bout du tunnel. Il n’en est pas de même pour les pays les plus pauvres. La crise de la COVID-19 a plongé des millions de personnes dans la pauvreté et entraîné une montée en flèche des besoins humanitaires. L’année prochaine nous aurons besoin de $35 milliards pour éviter la famine, combattre la pauvreté et maintenir les enfants vaccinés et scolarisés.

“Le choix auquel nous sommes confrontés est assez clair. Nous pouvons laisser 2021 devenir l’année du grand revirement – le démantèlement de 40 ans de progrès – ou nous pouvons travailler ensemble afin de trouver, pour tous, un moyen de sortir de cette pandémie.” Les donateurs internationaux ont fourni un financement record de plus de $17 milliards en 2020 pour la réponse humanitaire collective.

Les données montrent que 70 pour cent des personnes que nous avions ciblées ont reçu de l’aide, soit une augmentation par rapport à 2019. Mais comme les besoins humanitaires sont en hausse, ce financement équivaut à moins de la moitié de ce que les Nations Unies et leurs partenaires avaient demandé. L’année prochaine, nous estimons les coûts de la réponse humanitaire à $35 milliards.

Note aux rédacteurs

1 . L’Aperçu de la situation humanitaire mondiale 2021 est basé sur les plans de réponses humanitaire en Afghanistan, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Colombie, République démocratique du Congo (RDC), Ethiopie, Haïti, Iraq, Libye, Mali, Mozambique (nouveau), Myanmar, Niger, Nigéria, Territoire palestinien occupé, Pakistan (nouveau), Somalie, Soudan du Sud, Soudan, Syrie, Ukraine, Venezuela, Yémen and Zimbabwe (nouveau).

2 . Le GHO 2021 comprend également les plans régionaux inter-agences suivant : Plan de réponse régional pour les réfugiés pour la RDC, Plan de réponse régional pour les réfugiés pour le Soudan du Sud, Plan de réponse régional pour la Syrie (Syria 3RP), Plan de réponse conjoint Rohingya, Plan régional pour les migrants et les réfugiés pour le Venezuela, et le Plan régional pour les migrants pour la Corne de l’Afrique et le Yémen (nouveau). Le GHO comprend 34 plans de réponse couvrant 56 pays au total.

3 . Les détails sur tous les lancements sont disponibles sur le site d’OCHA

Contacts pour les médias :
A Genève : Jens Laerke, Mob: +41-79-472-9750, laerke@un.org
A New York : Zoe Paxton, Mob: +1-917-297-1542, zoe.paxton@un.org

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.