Aller au contenu principal

Niger Key Message Update : L’insécurité alimentaire concentrée dans les zones du conflit malgré les récoltes, novembre 2020

Pays
Niger
Sources
FEWS NET
Date de publication
Origine
Voir l'original

Key Messages

Les récoltes des céréales qui apportent près de 80 pour cent des calories aux consommateurs, sont estimées moyennes a bonne globalement, ce qui signifie que la majorité des ménages agricoles assurent leur consommation alimentaire sans dépendre des marchés et de l’aide alimentaire. Tout comme la majorité des ménages des zones pastorales parviennent à acheter les quantités de céréales suffisantes grâce à des termes de l’échange estimés à 132 kg de mil pour un bouc en octobre 2020.

Une insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) domine globalement la situation alimentaire des ménages. Cette situation est également observée dans les zones de déficit agricole consécutif aux inondations et de baisse de revenus à cause des effets de la pandémie COVID 19 mais dont les ménages reçoivent des aides alimentaires dans le cadre de l’exécution d’un plan d’intervention au profit des populations vulnérables.

Les effets des perturbations des moyens d’existence agricoles et pastoraux dans les zones affectées par les conflits du Nord Tillabery et Tahoua conjugués aux incidents sécuritaires et aux restrictions réduisant l’accès humanitaire placent les ménages dans une insécurité alimentaire de Crise (Phase 3 de l’IPC). Les incidences des conflits sur les moyens d’existence agricoles et pastoraux et la sécurité alimentaire sont atténuées par les assistances alimentaires apportées dans les zones de conflits de la région de Diffa et du Sud Maradi qui sont plus accessibles et dont les ménages vivent une situation d’insécurité alimentaire en Stress ! (Phase 2 ! IPC).