Saltar al contenido principal

Afrique de l’Ouest et du Centre: Apercu humanitaire hebdomadaire (12 – 16 Novembre 2020)

Países
Burkina Faso
+ 6
Fuentes
OCHA
Fecha de publicación

COTE- D’IVOIRE

10,000 PERSONNES FUIENT VERS LES PAYS VOISINS

Selon le HCR, 10.087 personnes ont fui la Côte d'Ivoire par crainte de violences après les élections présidentielles contestées du 31 octobre. Le nombre de ces personnes continue d'augmenter alors que les tensions persistent. Plus de 90 % des nouveaux arrivants ont fui vers le Libéria, où des articles de secours, de la nourriture et des Transferts Monétaires sont délivrés. De nombreux réfugiés choisissent de rester près de la frontière pour observer la situation et de rentrer dès que la situation redevient normale. On estime qu'au moins 5 500 personnes sont déplacées à l'intérieur de la Côte d'Ivoire. Le HCR a mis en place des plans d'urgence et collabore avec les autorités et les partenaires humanitaires. Les pays voisins de la Côte d'Ivoire garantissent tous l'accès à l'asile sur leur territoire malgré les restrictions frontalières dues à la COVID19. Les élections présidentielles ont déclenché des violences et au moins 12 personnes seraient mortes lors d'affrontements intercommunautaires à Abidjan et dans les régions du centre et de l'ouest.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PLAN OPERATIONNEL POST-EBOLA

Le ministère de la santé et ses partenaires finalisent actuellement un plan opérationnel de 90 jours après l'épidémie de virus Ebola dans la province de l'Équateur afin de renforcer le système de santé et la résilience des communautés. Doté d'un budget de 16,8 millions de dollars, ce plan vise à renforcer la coordination et le soutien, à intégrer la surveillance et la réponse aux maladies, la collaboration intersectorielle, la communication sur les risques et l'engagement communautaire, ainsi qu'à soutenir le programme des survivants. À moins qu'un nouveau cas ne soit signalé, la fin de l'épidémie d'Ebola sera annoncée le 18 novembre après 42 jours sans nouveaux cas. Au total, l'épidémie a compté 130 cas confirmés et 55 décès.

RÉGIONAL

ALLOCATION CERF POUR LUTTER CONTRE LA FAMINE

Le Fonds central d'intervention pour les urgences humanitaires (CERF) des Nations unies a alloué 100 millions de dollars en réponse aux pays du monde qui sont les plus menacés par l'épidémie de faim croissante causée par les conflits, le déclin économique, le changement climatique et la pandémie COVID-19. En Afrique occidentale et centrale, un total de 28 millions de dollars a été alloué pour aider à prévenir la famine dans les pays à haut risque. Le Burkina Faso, où le nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire aiguë a presque triplé depuis 2019, recevra 6 millions de dollars. Plus de 11 000 personnes dans le pays se trouvent déjà dans des conditions catastrophiques. Le nordest du Nigeria recevra 15 millions de dollars.
La faim est très inquiétante dans les zones touchées par le conflit, en particulier dans certaines parties de l'État de Borno où l'accès humanitaire est limité. La République démocratique du Congo, qui compte le plus grand nombre de personnes souffrant d'insécurité alimentaire au monde, soit 21,8 millions, recevra 7 millions de dollars. Les fonds seront distribués par le biais de transferts monétaires et cibleront les populations les plus vulnérables. Sans action immédiate, la famine pourrait devenir une réalité dans les mois à venir dans certaines régions du Burkina Faso, du nord-est du Nigeria, du Sud Soudan et du Yémen.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.