Saltar al contenido principal

Engagements pour l’Afrique australe en 2019

Países
Mundo
+ 33
Fuentes
UNHCR
Fecha de publicación
Origen
Ver original

Avant-propos

Avant-propos par le Directeur du Bureau régional du HCR pour l’Afrique australe, M. Valentin Tapsoba

Au niveau mondial, on a réalisé que le partage des responsabilités doit être le fondement du système moderne de protection des réfugiés et d’éradication de l’apatridie. Bien que l’aide humanitaire reste fondamentale, nous devons cependant nous occuper de la vie sociale et économique des communautés plus étendues, tout en continuant à promouvoir la protection et la recherche de solutions pour les réfugiés et les apatrides.

Au cours des dernières années, il y a eu une augmentation sans précédent du nombre de personnes déplacées par les conflits et les catastrophes naturelles inattendus. L’économie mondiale est menacée par de nouveaux risques, et les droits de la personne dans le monde demeurent fragiles. Dans ce contexte, l’institution de l’asile et les obligations consacrées dans le cadre international de la protection des réfugiés et des apatrides prennent plus d’importance qu’auparavant. Des solutions globales et durables nécessitent la volonté des Etats et des acteurs non étatiques de faire les choses différemment.

Lors du Forum mondial sur les réfugiés tenu les 17 et 18 décembre à Genève, en Suisse, les gouvernements, la société civile, les gouvernements locaux et le secteur privé de la région de l’Afrique australe ont exprimé un engagement sans précédent à relever ces défis avec 78 engagements sur les réponses aux réfugiés et aux déplacements. Les engagements vont du soutien à l’intégration des réfugiés et des anciens réfugiés, en passant par l’enregistrement et l’accès aux cartes d’identité, la fourniture de terres agricoles et de permis de travail, l’inscription des réfugiés dans l’enseignement supérieur et le renforcement des procédures d’asile et des cadres juridiques. L’Afrique australe a également pris 68 engagements lors du segment mondial de haut niveau sur l’apatridie qui a eu lieu en octobre 2019 pour marquer le point médian de la campagne #IBELONG visant à mettre fin à l’apatridie.

Je suis ravi de présenter ce rapport qui énumère les engagements pris par les pays, la société civile, les gouvernements locaux et le secteur privé, dans la région de l’Afrique australe en 2019, pour améliorer les réponses et les solutions en faveur des réfugiés et pour éradiquer l’apatridie.

Cette publication témoigne d’une nouvelle manière de travailler, des priorités promues par le Pacte mondial sur les réfugiés et des engagements mobilisés lors du Forum mondial sur les réfugiés. Un engagement est une promesse; c’est un engagement à faire plus et mieux. Le moment est propice. Au HCR, nous sommes déterminés à trouver des solutions et à améliorer la vie des personnes déplacées de force, et nous sommes déterminés à mettre fin à l’apatridie d’ici 2024. Ce recueil de promesses faites nous rappelle les engagements pris et nous oblige à rendre des comptes maintenant et à l’avenir.