Skip to main content

RDC: Note sur la situation de protection en zone de Sante de Pinga - Septembre 2020

Countries
DR Congo
Sources
Protection Cluster
+ 1 more
Publication date
Origin
View original

IMPACT DE LA CRISE SUR LA PROTECTION DES CIVILS

L’activisme du Nduma Defence of Congo/Renove (NDC/R), et surtout la crise survenue en juillet 2020 a engendré un accroissement d’atteintes aux droits humains sur les populations civiles :

  • Les affrontements entre les différents groupes armés ont provoqué une augmentation importante du nombre de violations du droit à la propriété et du droit à la liberté en Juillet 2020. L'une des évolutions les plus marquantes a été le retour des cas d'incendie et des recrutements forcés. Le nombre d’enlèvements, pillages et extorsions s'est également multiplié au courant de ce mois, et se sont poursuivis pendant le mois d'août.1

  • Parallèlement, il a été observé un accroissement du nombre de violations du droit à la vie et du droit à l’intégrité physique avec des cas de meurtres et la multiplication croissante des incidents de coups et de blessures.

  • Tous les acteurs impliqués dans les hostilités (NDC/R, autres groupes armés et éléments de la FARDC) ont commis des violations de droits humains. Le graphique ci-après indique le niveau d’atteinte aux droits effectué au courant des différents mois par chaque acteur.