Saltar al contenido principal

Niger: Factsheet - Région de Maradi, avril-juin 2020

Países
Níger
Fuentes
OCHA
Fecha de publicación
Origen
Ver original

CONTEXTE

Située dans la partie centre Sud du Niger, la région de Maradi est confrontéeà une situation humanitaire mixte. Cette derniere est caracterisée par des mouvements de populations (refugiés nigerians et PDIs) des villages déficitaires et des dégats causés par les catastrophes naturelles.
Cette situation a mis la région de Maradi sous le projecteur des acteurs humanitaires. En effet, un nombre important de personnes a besoin d’être assisté, notamment :

  • 37 170 réfugiés, dont 67% d’enfants, 23% de femmes, 10% d’hommes à la date du 26 Juin 2020,

  • 3 151 ménages de 21 753 personnes déplacées internes préenregistrées (hommes, femmes et enfants), dont 9 013 filles et 7 794 garçons dans les deux départements de Guidan Roumdji et Madarounfa.

  • 1 315 025 personnes sont exposées à l’insécurité alimentaire, soit 28% de la population régionale,

  • 1 069 villages sont jugés déficitaires à plus de 50%, soit 41% des villages de la région,

  • 1 756 263 TMS de déficit fourrager, exposant 41,76% du cheptel de la Région à l’insécurité alimentaire.

  • 35 604 personnes issues de 3161 ménages victimes des inondations en 2019.
    Par ailleurs, Maradi connaît une situation sécuritaire délétère.
    En effet de janvier à Juin 2020, 70 incidents criminels ont été enregistrés dans la région. Les modes opératoires des bandits armés sont restés les mêmes : enlèvements suivis de demande de rançons, vols de bétails, assassinats, viols et violences physiques, etc.
    Ces incidents sécuritaires couplés à la pandémie de la COVID-19 ont impacté le travail des humanitaires. En effet, on a assisté à des restrictions de leurs mouvements surtout dans les zones faisant l’objet d’incursions répétitives des bandits armés.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.