Перейти к основному содержанию

République démocratique du Congo - Note d’informations humanitaires pour les provinces du Sud-Kivu et Maniema (31 juin 2020)

Страны
ДР Конго
Источники
OCHA
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

FAITS SAILLANTS

• Flambée de choléra dans les zones touchées par les inondations en avril et mai 2020 : 558 cas enregistrés en un mois dans 18 zones de santé

• 14 000 personnes déplacées entre mai et juin 2020 suite à la résurgence des violences à Fizi

• Plus de 38 000 retournés entre mars et juin dans la province du Maniema : manque d’acteurs pour la réponse

APERÇU DE LA SITUATION

1. Flambée de choléra suite aux inondations

Les zones de santé de Fizi, Uvira et Ruzizi, qui ont été affectées par des inondations entre avril et mai, connaissent une flambée de cas de choléra depuis la mi-juin. Ces trois zones ont rapporté 472 cas de choléra, sur les 558 recensés entre mi-juin et mijuillet, soit plus de 84% des cas enregistrés dans l’ensemble des 18 zones de santé sous surveillance.

La flambée est particulièrement forte dans la Ruzizi où la moyenne hebdomadaire enregistrée sur les quatre dernière semaines est de 33 cas, largement au-dessus du seuil épidémique de huit cas par semaine pour cette zone de santé ; sur les dix dernières semaines, Fizi enregistre en moyenne entre 20 et 30 cas de choléra par semaine. Grâce à la prise en charge rapide des cas, très peu de décès sont enregistrés. Cependant, la réponse d’urgence reste largement insuffisante, notamment dans la zone de santé de la Ruzizi. Depuis fin-juillet, L’OMS appuie une campagne de vaccination contre le choléra lancée par les autorités provinciales dans les zones endémiques de choléra du Sud-Kivu. La campagne de vaccination cible 1 million de personnes à Fizi, Uvira, Nundu, Idjwi et Minova, sévèrement touchées par la flambée de choléra depuis mi-juin dans le Sud-Kivu.

L’UNICEF appuie cette campagne avec un projet de trois mois pour l’accès à l’eau, hygiène et assainissement à 700 000 bénéficiaires des zones ciblées par la vaccination. D’importants besoins restent à couvrir dans plusieurs secteurs pour près de 15 000 ménages qui n’ont pas reçu d’assistance depuis avril. Le plus urgent aujourd’hui reste l’assistance en abris à plus de cinq mille ménages sinistrées qui occupent toujours les écoles et salles de classes à Uvira, alors que les activités scolaires devraient officiellement reprendre le 10 août.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.