Skip to main content

Revue opérationnelle de l'exposition aux pratiques de corruption dans les mécanismes de mise en œuvre de l'aide humanitaire en RDC

Countries
DR Congo
Sources
DFID
+ 1 more
Publication date

RESUME EXECUTIF

En 2019, l'équipe humanitaire pays et la task‐force conjointe de lutte contre la fraude ont commandé une « revue opérationnelle de l'exposition aux pratiques de corruption dans les mécanismes de mise en œuvre de l'aide humanitaire en RDC » (ci‐après dénommé « Revue Opérationnelle » ou encore « la revue »). Les objectifs de la Revue Opérationnelle comprennent une analyse des risques de corruption et de fraude tout au long du cycle de projet et des chaînes d'approvisionnement, ainsi qu'une revue de l'efficacité des mesures de prévention et d'atténuation existantes.Une approche d’enquête appréciative qualitative a été utilisé y compris une analyse des risques pour l'intégrité de l’aide. Ce rapport présente les résultats, ses conclusions et propose des solutions pour réduire les risques d'une manière qui soit réalisable, réaliste, adaptée aux besoins. Le rapport est basé sur des consultations sur le terrain avec 402 parties prenantes à travers la République Démocratique du Congo (RDC), dans les provinces de Kinshasa, du Nord‐Kivu, du Sud‐Kivu et du Tanganyika.

Des années d'instabilité, de violence et de faiblesse de l'État, notamment dans certaines zones, ont entraîné une crise humanitaire chronique avec des vagues successives de pics des besoins humanitaire en RDC, avec une présence particulière à l’est du pays. Le fonctionnement de l'aide humanitaire a été encore compliqué par l'instabilité régionale et une dynamique de longue date de marginalisation et de politique identitaire. Les ondulations de la crise chronique qui en ont résulté ont fait que la fourniture de l'aide repose de plus en plus sur l'utilisation de l'aide en espèces et en coupons, l'introduction de mécanismes de réponse rapide, et la gestion quotidienne des opérations dans des endroits régis par des allégeances changeantes entre les forces et les groupes armés.