Saltar al contenido principal

Le nombre de déplacés de force en Afrique atteint le chiffre record de 29 millions

Países
Burkina Faso
+ 14
Fuentes
ACSS
Fecha de publicación
Origen
Ver original

Suite au conflit et à la gouvernance répressive, 4 millions d’Africains supplémentaires ont êtes forcés de quitter leur domicile au cours de l’année passée, continuant une tendance à la hausse depuis 2011.

En Afrique, 29 millions de personnes ont été déplacées de force (déplacés internes, réfugiés, demandeurs d’asile). Cela représente une augmentation de 16% par rapport à l’année dernière. La reprise des hostilités et l’augmentation de la violence en République démocratique du Congo (RDC), en République centrafricaine (RCA), en Ethiopie et au Sahel sont la cause de cette augmentation.

Les dix pays d’origine avec le plus de personnes déplacées de force composent presque 90% de toutes les personnes déplacées de force sur le continent et reflètent les foyers de conflit en Afrique, notamment en Afrique centrale et dans la Corne de l’Afrique.

Sur ces 29 millions, 72 % sont déplacés internes, montrant que la plupart des africains déplacés de forces cherchent tout d’abord non pas à traverser les frontières, mais à se mettre hors de danger.

Le Soudan du Sud (35 %), la RCA (28 %), la Somalie (22 %), l’Erythrée (16 %), la RDC (7 %) sont les pays africains avec la plus grande proportion de déplacés de force par rapport à leur population totale. Le Soudan du Sud, l’Erythrée et la RCA, sont, par ailleurs, trois des cinq pays au monde dont le pourcentage de la population qui est réfugiée est le plus élevé.