Перейти к основному содержанию

Elections 2020-2021 - L’inscription sur les listes électorales officiellement lancée par le Chef de l’Etat

Страны
ЦАР
Источники
MINUSCA
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

DEUBALBET WEWAYE

C’est le Président de la République, le Pr Faustin Archange Touadéra, qui a procédé ce mardi 30 juin 2020 au Lycée Barthelemy Boganda de Bangui, au lancement de l’opération d’enrôlement des électeurs, dans le cadre de l’organisation des scrutins groupés de 2020-2021 en République centrafricaine.

Le processus d’enrôlement est donc définitivement enclenché et en marche. Et le Président de la République, en montrant la voie à ses concitoyens, les a invités à lui emboiter massivement le pas. *« J’invite tous nos compatriotes à s’inscrire sur les listes électorales. C’est le privilège que leur donne la constitution de choisir leurs dirigeants. […] Parce que sans ce mode de gouvernance, nous allons toujours verser dans la violence et la barbarie, qui comme nous l’avions vu, nous ont replongé quelques années en arrière », *a-t-il déclaré, avec le sentiment d’avoir accompli son devoir civique.

C’est dans une salle spécialement aménagée pour la circonstance et cela dans le strict respect des mesures barrières du COVID-19 que des agents de l’Autorité nationale des élections (ANE) ont reçu le Chef de l’Etat qui a suivi les différentes formalités, à savoir la vérification de son état-civil et la prise de la photo.

Ce geste accompli en présence de la Présidente de l’ANE, Marie-Madeleine Nkouet, du Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RCA, Mankeur Ndiaye, son Adjointe et Représentante résidente su Programme des Nations Unies pour le développement, Denise Brown, ainsi que des partenaires internationaux, marque ainsi le début des inscriptions des électeurs à Bangui, en attendant de six autres régions à travers le pays.

La MINUSCA apporte un appui sécuritaire, technique et logistique à l’organisation des scrutins, qu’elle souhaite « libres, démocratiques, pacifiques, inclusives ».

« Nous plaidons non seulement pour la participation des personnes déplacées internes mais également pour les réfugiés », a confié Mankeur Ndiaye. Le Chef de la MINUSCA en appelle également à une participation massive des femmes, non pas seulement en tant qu’électrices mais également en tant que candidates.

La MINUSCA et les Forces de sécurité intérieure (FSI) ont développé un plan de sécurisation des élections, lequel aura une déclinaison dans toutes les régions de la Centrafrique.