Skip to main content

UNESCO - Mali : Bulletin d’information, Trimestriel Numéro #002 Avril-Mai-Juin 2020

Countries
Mali
Sources
UNESCO
Publication date

EDITORIAL !

« Depuis la fin décembre 2019, le monde est témoin d'une des plus graves crises sanitaires de son histoire, qui a un impact majeur sur notre travail, tant au Siège qu'hors-Siège...

Ma première priorité a été de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger votre santé et votre sécurité, car la force de l'UNESCO, c'est d'abord vous...

Nous ne pourrons continuer à jouer notre rôle auprès de nos États membres, que si nous préservons notre santé et notre bien-être. Car nous avons un rôle essentiel à jouer : au siège, dans chacun de nos bureaux, nous pouvons en effet apporter une aide, en termes d'expertise, en termes opérationnels, mais aussi - et c'est fondamental -, en termes de valeurs.

Nous devons faire face à cette situation exceptionnelle avec calme et résolution, fidèles aux valeurs de coopération et de respect mutuel qui fondent notre Organisation, en luttant contre les fausses rumeurs et en faisant preuve de solidarité et d'engagement. »

(Message de la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, au personnel de l'UNESCO, 13 mars 2020) Tels sont les mots d’encouragement qui caractérisent notre 2ème bulletin d’information, consacré aux activités du Bureau de l’UNESCO à Bamako en cette période de crise sanitaire qui est la réalité d’une triade vitale qui s’est imposée à tous les pays dont le Mali.

Le Bureau de l’UNESCO au Mali travaille à soutenir les décisions prises par le gouvernement du Mali, en synergie avec le système des Nations Unies au Mali, notamment en faveur de l’éducation, la culture, les sciences et la communication.

Le Secteur de l’Éducation s’est investi au côté du gouvernement du Mali, à travers le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, dans l’opérationnalisation du plan d’action national à travers la production de contenus pédagogiques via les médias pour le fondamental et la vulgarisation des enseignements diffusés dans les médias ; le renforcement de capacités des enseignants dans la prise en charge psychosociale suite à la réouverture des classes d’examen ; la sensibilisation contre les VBG en cette période de pandémie. Elle travaille également avec les Partenaires Techniques et Financiers (PTFs) actifs en éducation pour élaborer une réponse commune après l’identification des besoins spécifiques du ministère en charge de l’éducation suite à l’annonce de l’ouverture des classes.

Dans le secteur Culture, le Bureau appui le Ministère de la Culture et le Réseau des Communicateurs Traditionnels pour le Développement (RECOTRADE), dans la mise en œuvre du projet de sensibilisation des populations maliennes sur les mesures préventives contre la pandémie de la Covid-19 à travers les mécanismes traditionnels de communication et apporte également un appui technique de l’étude menée par le ministère de la Culture pour évaluer l’impact de la COVID-19 sur le secteur de la Culture. Aussi, sous l’impulsion du Bureau, les Nations Unies ont organisé un défilé virtuel intitulé « Masques en Parures », en réponse à l’appel du Chef de l’État « un Malien, un masque » pour soutenir les créateurs et l’utilisation du coton malien.

Au niveau de l’UNCT, le Bureau a appuyé la finalisation du plan de réponse du Système des Nations Unies (SNU) pour la lutte contre la COVID-19. Dans le cadre de la lutte contre la désinformation, le Bureau en collaboration avec le Ministère de la Communication, porte-parole du gouvernement, et la Maison de la presse a organisé une visioconférence, à l’occasion de la célébration de la 27e édition de la journée mondiale de la liberté de la presse. Les échanges ont porté sur l'importance des médias libres pour fournir au public une information indépendante et fiable, essentielle en cette période de COVID-19.

Enfin, l’UNESCO a organisé plusieurs sessions de formation ou de dialogue virtuelles des acteurs culturels pour les outiller dans les dynamiques en cours et échanger sur les expériences des différents pays. De même, la campagne numérique avec les clubs UNESCO et les Miss Sciences pour la sensibilisation dans les langues nationales, via la création et l’animation des plateformes en ligne (WhatsApp et Facebook) a été lancée.

Nous devons faire face à cette situation exceptionnelle avec calme et résolution, fidèles aux valeurs de coopération et de respect mutuel qui fondent notre Organisation, en luttant contre les fausses rumeurs et en faisant preuve de solidarité et d'engagement. (Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO)

Bonne lecture !