Saltar al contenido principal

Journée mondiale: localisation Les acteurs locaux comptent!

Países
Mundo
Fuentes
A4EP
Fecha de publicación

Chers Grand Bargain Sherpas

Nous, étant un des réseaux internationaux d’acteurs locaux activement engagés au niveau de la localisation, sommes conscients que la réunion du Grand Bargain fixée pour le 24 et le 25 Juin 2020, est seulement ouverte aux signataires du Grand Bargain, et que seuls les Sherpas auront la capacité d’utiliser un système d’audio et de vidéo. Nous sommes aussi conscients que les signataires, dans leurs discussions du futur du Grand Bargain, désirent soutenir le renforcement des capacités et le leadership des acteurs locaux, sans pouvoir bénéficier alors, de la présence des acteurs locaux. Nous avons essayé d’être proactifs et de nous impliquer dans le travail du groupe de travail axé sur la localisation ; nous avons été déçus par le manque réponse à nos requêtes. Les efforts de nombreux de nos membres pour participer à ces processus ont été contrecarrés par des politiques d’exclusion et de discrimination systématiques

Nous savons que vous partagez nos inquiétudes au sujet du manque de progrès accompli par les comités- selon l’auto-évaluation des signataires. Le Sommet Mondial de L’Humanitaire avait généré de nombreuses bonnes initiatives dont l’intention avaient été de reformer l’architecture et les politiques du secteur humanitaire pour maximiser l’efficacité de l’aide, atténuer les besoins et apporter une meilleure réponse aux populations affectées. Considérant la lenteur du progrès de ces initiatives, nous espérons que les signataires vont utiliser cette réunion annuelle pour analyser les raisons de ce manque de progrès et saisir cette opportunité en vue de résoudre les problèmes de redevabilité et responsabilité et, dès lors, développer un futur plan d’action plus inclusif, équitable et plus respectueux des acteurs locaux.

Les acteurs locaux ne souhaitent pas demeurer des bénéficiaires passifs de ce processus de changement. Bien au contraire, Ils préfèrent plutôt avoir une part égale, une prise en main, un leadership et une représentation égaux dans tous les processus et forums de discussion. Nous, en notre qualité de réseau d’acteurs locaux dévoués à notre cause, croyons fermement que les signataires sont sincèrement intéressés à remplir les promesses du Grand Bargain en surmontant ces barrières.
Etant donné que nous n’aurons pas le privilège de participer à ces débats, permettez-nous de vous demander de considérer les propositions suivantes en notre absence :

• Veuillez bien considérer les recommandations faites par l’Alliance For Empowering Partnership (A4EP) dans sa note « The Grand Bargain » et veuillez bien les incorporer dans le futur plan du GB

• Engagez les acteurs locaux et –de manière appropriée, leurs différents réseaux, y compris A4EP, dans la discussion décidant du futur du Grand Bargain, étant donné son impact sur notre futur

• Au cours de la finalisation du plan pour les prochains 12 mois, veuillez bien prendre la réponse au Covid19 en considération et veuillez aussi bien planifier un engagement adéquat des acteurs locaux dans le processus de planification aussi bien que de la mise en place dudit plan

• Veuillez bien assurer s’il vous plait, une représentation adéquate des acteurs locaux (au moins 50%) dans la réunion marquant le cinquième anniversaire du Grand Bargain

• Le 5eme rapport annuel, au lieu d’être un rapport produit par les signataires eux-mêmes devrait d’être un rapport écrit et vérifié par des sources externes et basé sur des preuves fournies par les signataires

• Nous recommandons la restructuration des groupes de travail au cours de la dernière année pour assurer que 50% des postes de leadership de ces groupes sont occupés par des acteurs locaux

• Nous conseillons que les signataires publient les rapports financiers cumulatifs au sujet du IAFTI ou des FTS pour évaluer la quantité et la qualité du support financier pourvus aux acteurs locaux

• Un rapport sur les fonds investis dans la recherche sur la localisation aussi bien que dans l’organisations des réunions et conférences associées à la localisation sera essentiel. Ce rapport devra aussi présenter une analyse de l’impact et des débouchés tangibles de ces activités

• Etant donné que les bureaux nationaux des organisations internationales ont souvent représenté les plus grandes barrières au processus de la localisation, un système de redevabilité et responsabilité devrait être mis en place afin de s’assurer que leurs actions s’alignent avec les directives de leur quartier général. La définition du IASC ne devrait pas être manipulée au cours de l’année finale de la GB dans le but refuser le financement aux organisations des acteurs locaux.

Malgré que les acteurs locaux soient d’une manière générale exclus de la participation à ces réunions annuelles, nous demeurant positifs au sujet de la possibilité que nos recommandations seront prises en considération au cours de cette réunion de deux jours, aussi bien de la possibilité qu’un espace approprié sera créé pour nous dans toute future collaboration.

Dans le contexte de l’architecture du secteur humanitaire, chacun de nous occupe un rôle complémentaire. En tant que signataires, vous avez reconnu le rôle décisif que les acteurs locaux jouent dans la réponse humanitaire. De notre côté, nous avons également réalisé le rôle complémentaire que vous jouez dans l’action humanitaire. Nous espérons qu’une prochaine réunion nous trouvera assis face à face autour d’une table commune et engagés dans un échange d’idées en tant que partenaires travaillants tous sur un pied d’égalité.