Перейти к основному содержанию

COVID-19 : Un projet d’appui aux Forces de sécurité intérieure de Centrafrique

Страны
ЦАР
Источники
MINUSCA
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

FRANCK GNAPIÉ Les Forces de Sécurité Intérieure de la RCA (FSI), en partenariat avec la Direction générale de la protection civile de la Centrafrique (DGPC) et la Police de la MINUSCA, organisent du 23 au 30 juin 2020, une opération de désinfection de 22 unités de Police et de Gendarmerie de Bangui, Bégoua et Bimbo. L’objectif de cette opération est de réduire les risques de contamination de ces lieux toujours ouverts au public, et d’offrir un cadre de travail plus sain au personnel et aux usagers des lieux. Opération d’autant plus importante que le virus peut aussi se transmettre à travers des objets d’utilisation commune, comme des poignées de portes ou même des documents et autres objets transmis d’un individu à un autre.

Lors de la cérémonie de lancement de ce projet d’une valeur d’environ 38.000.000 FCFA, le Directeur général de la Police, le Commissaire divisionnaire Bienvenu Zokoue, a tenu à rappeler que « Les Forces de l’ordre sont en première ligne pour veiller à l’application des différentes mesures prises par le Gouvernement afin de barrer la route au COVID-19. La désinfection des unités ainsi que ces lots de matériels viennent donc à point nommé pour renforcer la lutte mais aussi pour protéger nos éléments sur le terrain. »

Ce sont en effet 45 unités de Police à travers le pays qui bénéficient d’un appui de la Police de la MINUSCA constitué de 450 gilets de sécurité, de 98 kits d’hygiène et de 8800 masques réutilisables, 45 bidons de javel et 540 cartons de savons, pour soutenir leur lutte contre la propagation du COVID-19. A l’intérieur du pays, 23 unités de Police et de Gendarmerie de Birao, Obo, Bria, Bangassou, Kaga Bandoro, Bambari, Berberati, Paoua, Bossangoa, Bouar et Ndele recevront ces mêmes équipements.

Le projet prévoit également des séancesd’information et d’échanges dans toutes les unités bénéficiaires, sur le respect des mesures barrières et sur la responsabilité des forces de l’ordre dans la lutte contre la COVID-19. Un aspect du projet qui a été vivement salué par le Directeur de la Gendarmerie : « Ces séances d’information et d’échanges permettront à nos agents de prendre pleinement conscience de leur rôle et de donner l’exemple auprès de leurs familles, de leurs proches et des citoyens centrafricains en général », a-t-il souligné.