Aller au contenu principal

La Croix-Rouge française soutient la République démocratique du Congo face à la crise du Covid-19

Pays
RD Congo
Sources
CRF
Date de publication
Origine
Voir l'original

PONT AÉRIEN HUMANITAIRE VERS LA RDC

La Croix-Rouge française participe au pont aérien humanitaire en faveur de la la RDC, mis en place par le ministère des Affaires étrangères françaises, la Commission européenne et le ministère des Affaires étrangères belges.

Frédéric Boyer, Directeur des Relations et des opérations internationales de la Croix-Rouge française accompagné des directeurs généraux d’Handicap International et de Solidarités Internationales, font partie du vol aux côtés de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Janez Lenarcic, Commissaire européen à la gestion de crise, Philippe Goffin, ministre des Affaires étrangères et de la Défense belge. Tous sont venus soutenir le travail des humanitaires, alourdi par l’épidémie de Covid-19.

LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO FACE À UN BESOIN HUMANITAIRE CONSIDÉRABLE .

Alors que la République démocratique du Congo (RDC) fait face à un besoin humanitaire important, les associations présentes sur place peinent depuis le début de la crise sanitaire à se réapprovisionner en matériel. L’épidémie de Covid-19 est venue s’ajouter à un contexte déjà compliqué en RDC : les catastrophes humaines qui engendrent conflits armés et déplacements de populations, les catastrophes sanitaires - Ebola ou encore l’épidémie de rougeole et celle du choléra -, les catastrophes naturelles qui ont détruit certaines récoltes... La liste est longue pour expliquer les 14 millions de personnes en situation d’urgence humanitaire en RDC.

LE DISPOSITIF PERMET D’ACHEMINER PRÈS DE 370 PERSONNELS D’ORGANISATIONS HUMANITAIRES ET 44 TONNES DE MATÉRIEL MÉDICAL

Aussi, la Commission européenne, avec l’appui du Réseau logistique humanitaire (voir encadré), a mis en place un pont aérien pour soutenir la continuité des opérations des organisations humanitaires et leur participation à la lutte contre l’épidémie de Covid-19. Ce sont, au total, 3 avions qui partiront de Belgique en direction de la République du Congo. Cette coopération a permis de livrer plus de 44 tonnes de matériel médical et de protection individuelle : masques et combinaisons, filtres à eau, médicaments, matériel de soutien nutritionnel, en provenance de 14 organisations humanitaires. Près de 370 travailleurs humanitaires étaient également à bord des 3 vols affrétés par la Commission européenne pour relayer et renforcer les équipes humanitaires présentes en RDC qui n’ont pu l’être depuis mars en raison du confinement imposé. La Croix-Rouge française a participé à cette opération en fournissant pour 800 kilos de masques, blouses, visières ainsi qu’une tente isolante pour Ebola.

UN BEL EXEMPLE DE COOPÉRATION ENTRE LES AUTORITÉS EUROPÉENNES ET LES ORGANISATIONS HUMANITAIRES ; MAIS ÉGALEMENT ENTRE LES ASSOCIATIONS ELLES-MÊMES.

La Commission européenne affrète 3 avions pour la RDC avec à leur bord plus de 300m2 de matériel médical et 370 travailleurs humanitaires en provenance de 14 ONG.

LE MINISTRE DE L’EUROPE ET DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, JEAN-YVES LE DRIAN, VISITE UNE STRUCTURE SANITAIRE COVID DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE EN RDC.

A l’occasion de ce déplacement, Frédéric Boyer a pu faire visiter au ministre un hôpital recevant des malades du Covid avec un centre de triage et d’isolement que la Croix-Rouge française soutient. Projet d’accueil des malades du Covid-19 mis en œuvre par notre association et financé par le Centre de crise et de soutien (CDCS) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, il illustre la volonté de la Croix-Rouge française de lutter contre les épidémies en RDC, et plus largement en Afrique. Fidèle à ses valeurs, notre association vient en aide aux plus vulnérables, à ceux qui en ont le plus besoin. Cette opération vient en soutien et s’appuie sur la Croix-Rouge de RDC. La bataille que nous menons contre l’épidémie du Covid-19, et plus généralement contre toutes les vulnérabilités, ne peut l’être qu’en coopération avec l’ensemble des acteurs impliqués.