Aller au contenu principal

Sous-Délégation de Farchana - Bureau de terrain de Hadjer Hadid: Mission conjointe de monitoring de protection à la frontière (18 mai 2020)

Pays
Tchad
+ 1
Sources
Govt. Chad
+ 1
Date de publication
Origine
Voir l'original

Situation sécuritaire

Suite à l’information revue relative à la situation sécuritaire à la frontière tchado soudanaise, faisant état de l’incendie de trois (3) villages soudanais le long des frontières, une mission conjointe CNARRHCR sous escorte DPHR s’est rendue ce lundi 18 mai 2020 dans les villages tchadiens Katarfa et Goungour aux frontières avec le Soudan, afin de procéder au monitoring sécuritaire et évaluation de la situation humanitaire.

Evaluation de la situation sécuritaire dans l’Eta du Darfour-Ouest

L'unité administrative de l'état du Darfour-Ouest a connu de vives tensions et une instabilité sécuritaire après que les milices armées des djanjawide auraient attaqué les civils dans 3 villages, ce samedi 16 et le dimanche 17 mai 20202 et tué 3 personnes, blessé 4 autres, kidnappé 12 civils qui ont fini par être libérés ce lundi 18 mai 2020 à travers la médiation des forces mixtes Tchad-Soudan.
La milice justifie son attaque contre les villages Khier-Wagid, Tirti et Gniltata, pour avoir trouvé un corps sans vie près près du village de Khier Wagid. Ils ont donc accusé les habitants de ces villages d’être à l’origine du meurtre et ont attaqué leurs villages en représailles.

En effet, des Arabes qui appartiendraient au village Agigi, sis nord-est du village de Terbebe, dans l'administration de Mostery, localité de Bieda, ont trouvé un de leurs proches tué à l'extérieur du village Khier-Wagid. Un groupe d'Arabes armés se seraient rassemblés dans les villages environnants avec 3 véhicules et aurait effectué un repérage qui s'est approché du village de Khier-Wagid, car ils soupçonnaient les habitants de ce village d'avoir tué cet homme. Arrivés au village Khier-Wagit, ils auraient trouvé un groupe de personnes rassemblées dans une place mortuaire, les auraient informés du problème et leur auraient demandé de découvrir l'auteur, parce que la piste a confirmé que l'auteur est entré dans ce village ; ils auraient demandé à voir la piste du village jusqu'à la zone de l'incident et quand ils s'y sont approchés, ils les auraient pris en otages jusqu'à ce qu'ils dénoncent/amènent l'auteur.
L'incident a été signalé au poste de police de Mostery. Comme réaction des forces de défense et de sécurité, 2 véhicules se sont rendus dans la zone de l'incident pour libérer les otages, mais n’auraient pas réussi, à cause des menaces reçues.
Pendant la nuit du samedi 16 mai 2020, un groupe armé d’arabes, a bord de 3 véhicules venus d'ElGeneina et des villages environnants, aurait attaqué le village Tirti et auraient tué 3 hommes (dont les informations reçues font état de 2 Tchadiens et 01 Soudanais), blessé 04 autres (dont un tchadien), pris en otage 10 personnes de nationalité soudanaise, emportés 07 chevaux et brûlé quelques maisons ; ils auraient également poursuivi leurs attaques pendant la nuit et brûlé le village de Gniltata et pillé leurs propriétés.