Перейти к основному содержанию

Rapport d’evaluation rapide des besoins des personnes deplacées à Sofara, Diaba Peulh et Diaba Allaye dans la commune de Fakala/Cercle de Djenne (07 mai 2020)

Страны
Мали
Источники
DCA
+ 9
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

I. CONTEXTE Le cercle de Djenné est en tampon entre la région de Mopti et la région de Ségou. Situé à 135 Km au Sud-ouest de Mopti, et dans le delta central du fleuve Niger, Le cercle de Djenné couvre une superficie de 4.561 Km². Il compte 208 413 habitants (hommes : 102 740 et femmes : 105 673) selon le recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2009) avec une densité d’environ 49 habitants au km².Cette population est très inégalement répartie et près de 51 % est féminine et à majorité jeune. Les ethnies dominantes de la population sont les Bambaras, les Peulhs, les Bozo, les Somono, les Songhoï, les Rimaïbé, les Marka, les Dogons et les Bobo vivant essentiellement d’agriculture, d’élevage et de pêche. Le cercle est limité par les cercles de Mopti et Ténenkou au Nord, à l’Est par les cercles de Bandiagara et Tominian, au sud par le cercle de San et à l’ouest par les cercles de Macina et Ténenkou.
En ce qui concerne la commune de Fakala, elle est héritière de l’ancien arrondissement de Sofara, son chef-lieu, elle compte 30 villages. Elle est limitée au nord par la commune de Sio (Cercle de Mopti) ; au sud par les communes de Madiama et Timissa (Cercle de Tominian) ; à l’Est par les communes de Timiniri et Bara Sara (Cercle de Bandiagara) ; à l’Ouest par les communes de Soye (Cercle de Mopti) et de Femaye (Cercle de Djenné). La population de la commune est composée majoritairement de Peulhs, Bambaras, Bozos, Dogons, Soninkés et Bobos. Les principales langues de communication sont le Peulh et le Bamanankan. L’exode rural saisonnier est pratiqué par les jeunes filles et les garçons pour raison soit de quête de trousseau de mariage soit de recherche de pécules pour venir en aide aux familles en détresse à la suite d’une mauvaise campagne agricole. Cet exode est effectué en direction des grands centres urbains de l’intérieur et de l’extérieur (Abidjan, Bouaké, Ouagadougou, Bobo Dioulasso, etc.).

Apres l’année 2018 qui a été marquée par des attaques et des conflits intercommunautaires mais suivi d’accord de paix entre les communautés, le cercle de Djenne s’est démarqué du reste de la région par une accalmie en 2019.
Après l’attaque du village de Djongué Ouro, sous le lead d’OCHA, les acteurs humanitaires ont tenu le 07 Mai 2020 une réunion GIAC extraordinaire au cours de laquelle les informations ci-dessus ont été partagées :
Suite à l’attaque du village de Djongué Ouro (commune de Fakala/cercle de Djenne) par des hommes armés non identifiés, les informations reçues font état d’une trentaine de morts, des disparus et un mouvement de population dans les villages de Sofara (chef-lieu de commune de Fakala), Diaba peul, Diaba Alleye.
Les chiffres partagés par le Développement Social et DCA font état de 50 ménages déplacés soient 300 personnes repartis entre lesdits villages.

La réunion GIAC a décidé de conduire le 07 mai 2020, une mission d’évaluation multisectorielle rapide dans les trois villages (Sofara, Diaba Peulh et Diaba Allaye). Ladite mission se fera effectuée dans le respect des mesures barrières : Sensibilisation sur le COVID-19, port de masque et gel hydroalcoolique.

International Organization for Migration: Copyright © IOM. All rights reserved. UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.