Aller au contenu principal

Plan de réponse WASH Cluster Madagascar Version 1 (3 Avril 2020)

Pays
Madagascar
Sources
Govt. Madagascar
+ 2
Date de publication
Origine
Voir l'original

1. Contexte et Justification

Depuis décembre 2019, l’épidémie de la maladie à Coronavirus 2019 (COVID-19) causé par un nouveau Coronavirus (SARS-CoV-2 précédemment 2019-nCoV) a été confirmée dans la ville de Wuhan (région de Hubei) en Chine avant de se répandre dans le reste du monde, posant ainsi une grave menace pour la santé publique mondiale et les économies locales.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré le 30 janvier 2020 l’épidémie comme une « Urgence de Santé Publique de Portée Internationale » (USPPI), du fait de la rapide transmission interhumaine et de l’ampleur de la propagation dans les pays en dehors de la Chine qui est le foyer initial. Par ailleurs, le 11 mars 2020, le Directeur Général de l’OMS a déclaré que l’épidémie de COVID-19 pouvait être qualifiée de pandémie, ce qui demande des mesures de protection et de contrôle contre le nouveau Coronavirus, de détection précoce et une réponse efficace pour réduire la morbidité et la mortalité associées.

A ce jour 29 Mars 2020, il y a 202 pays affectes avec plus de 575,000 cas dans le monde dont 26,654 décès https://experience.arcgis.com/experience/685d0ace521648f8a5beeeee1b9125cd https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019 A Madagascar, il y a 37 cas confirmés de COVID-19, aucun décès signalé. Les mesures gouvernementales comprennent la fermeture d'écoles, d'universités, d'églises, le déclenchement de l’état d'urgence sanitaire, l'ouverture d'un centre de coordination COVID-19 et le renforcement de la brigade spéciale des coronavirus chargée de surveiller l'état de santé des 1 788 personnes mises en quarantaine et sous surveillance. Ce sont principalement des voyageurs qui sont revenus d'Europe au cours des 14 derniers jours. Tous les vols de passagers à destination et en provenance du pays ont été suspendus pour une période de 30 jours. Dans la capitale Antananarivo et Tamatave (le principal port d'entrée) des mesures supplémentaires ont été prises : limitation des transports publics, installation de barrières sanitaires, fermeture des commerces non essentiels et imposition d'un couvre-feu entre 20h et 5h. Les services publics au niveau des ministères et des municipalités sont fermés à l'exception de ceux en charge de la santé, de la justice, des forces de l'ordre, de l'eau / électricité, des services routiers et des médias. Les prix des produits de base essentiels, tels que le riz, le pétrole et le carburant, seront contrôlés.