Skip to main content

Point sur la situation alimentaire au Sahel (PSA) Bulletin mensuel d’information sur le prix des céréales : Niger - Mali - Burkina Faso - Suivi de campagne n°228 - avril 2020

Countries
Mali
+ 2 more
Sources
Afrique Verte
Publication date
Origin
View original

Début avril, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la hausse au Niger et à la stabilité, ponctuée de quelques cas de hausse, au Burkina et au Mali.

Situation de Pandémie Covid-19 :

L’Afrique de l’Ouest est actuellement confrontée simultanément à plusieurs crises : crise sécuritaire, crise alimentaire, crise sanitaire et une possible menace acridienne. Les effets redoutés de la pandémie du coronavirus sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle viennent ainsi aggraver une situation déjà tendue dans la région. Voici 2 sources d’information pour suivre cette situation :

Synthèse par pays :

  • Au Niger, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la hausse. Aucune baisse n’a été enregistrée sur aucun marché. Les variations à la hausse ont été enregistrées pour : a) le **mil **à Dosso (+26%), à Maradi (+10%), à Tillabéry et Niamey (+5%) et à Agadez (+2%) ; b) le **sorgho **à Maradi (+22%), à Agadez (+10%), à Dosso (+5%) et à Tillabéry (+3%) ; c) le **maïs **à Maradi (+18%), à Zinder (+9%), à Niamey (+6%) et à Dosso (+3%) et, d) le riz à Maradi et Dosso (+5%) et à Agadez (+2%).

  • Au Mali, la tendance de l’évolution des prix est marquée par une stabilité, ponctuée de plusieurs cas de hausse. Les hausses ont été enregistrées pour : i) le mil à Gao (+38%), à Bamako (+7%) et à Mopti (+3%) ; ii) le maïs à Gao (+20%), à Bamako et à Kayes (+4%) ; iii) le** riz importé **à Gao (+13%) et à Kayes (+3%) ; iv) le riz local à Gao (+1%). Deux cas de baisse ont été observés pour le sorgho à Kayes (-6%) et le riz local à Tombouctou (-6%).

  • Au Burkina, la tendance de l’évolution des prix des céréales est caractérisée par une stabilité, excepté pour le sorgho globalement en hausse. Les variations à la hausse ont été observées pour : a) le mil à Pouytenga (+10%) et à Bobo (+6%) ; b) le sorgho à Ouagadougou (+8%), à Dédougou et Nouna (+5%) et Bobo et Pouytenga (+4%), enfin c) le maïs à Bobo (+9%) et à Ouagadougou (+8%). Quelques rares cas de baisse ont été enregistrés sur le marché de Koungoussi pour le mil (-7%) et le sorgho (-3%) et sur celui de Dori pour le sorgho (-3%). Ailleurs, les prix sont stables.