Aller au contenu principal

Réponse Covid-19 en RCA : Bioforce adapte son programme et forme 200 sensibilisateurs centrafricains à la transmission de messages clés de prévention

Pays
République centrafricaine
Sources
Bioforce
Date de publication
Origine
Voir l'original

En République Centrafricaine, le premier cas confirmé de covid-19 a été enregistré le 14 mars dernier. La situation sanitaire, déjà mise à mal, pourrait se dégrader rapidement : freiner à tout prix la progression du virus est devenu un impératif.

Présent dans le pays depuis 2018 avec un projet de renforcement des capacités locales dans la réponse aux crises mené en consortium avec Oxfam Intermon et en partenariat avec le LERSA et l’ACFPE, et financé par le Fonds fiduciaire de l’Union européenne pour la République centrafricaine « Fonds Bêkou », Bioforce adapte sa réponse à cette réalité nouvelle : depuis lundi dernier nous engageons nos organisations de la société civile partenaires en première ligne grâce à leur ancrage communautaire et leur proximité avec les populations, dans un projet de transmission des messages clés de prévention.

Depuis lundi, les équipes de Bioforce sont à pied d’œuvre pour former 5 Centrafricains de notre pool de formateurs à l’animation de sessions de prévention. Dès lundi prochain et pendant 4 semaines, chacun de ces 5 formateurs se consacrera au sein de la Maison des Services à la formation de 200 sensibilisateurs, tous issus des organisations de la société civile partenaires du projet.

Relais stratégiques auprès des populations, ces 200 membres seront ensuite en capacité de mobiliser largement dans leur zone d’intervention, leur quartier et auprès de leurs membres et communautés. Equipés de posters et de brochures, ils concentreront leurs interventions autour des mesures d’hygiène (plus particulièrement les 5 étapes clefs du lavage des mains et la distanciation sociale), des bonnes pratiques (nettoyage régulier d’objets vecteurs, limitation des accolades, des rassemblements et de la fréquentation des lieux publics etc.), de la déconstruction des mythes et fausses rumeurs et de la** lutte contre la discrimination**. Une attention toute particulière sera en effet portée à la lutte contre la discrimination et la stigmatisation des personnes atteintes par le virus, afin d’éviter la montée des incidents de protection.

Des actions complémentaires seront menés par Oxfam en direction des Organisations de la Société Civile identifiées lors de ces sessions de prévention.