Skip to main content

Prévention du Coronavirus dans l'espace CEDEAO Les ministres de la santé prennent le devant

Countries
Mali
+ 15 more
Sources
Govt. Mali
Publication date
Origin
View original

L'esprit d’anticipation et de prévention des ministres de la Santé de l’espace Cédéao a été salué par le Premier ministre malien.

Le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé a, en compagnie du directeur de l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), Pr. Stanley Okolo, et du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, présidé le vendredi 14 février 2020 à l’hôtel Sheraton, la réunion d’urgence des ministres de la Santé de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) sur la préparation et la réponse à l’épidémie de la maladie à nouveau Coronavirus ( Covid-19).

Le 31 décembre 2019, le bureau pays de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a été informé de cas de pneumonie d’étiologie inconnue dans la ville de Wuhan, province du Hubei en Chine. Entre le 31 décembre 2019 et le 3 janvier 2020, 44 cas de pneumonie d’étiologie inconnue ont été signalés à l’OMS par les autorités locales.

Les premières enquêtes établissent un lien épidémiologique des cas avec les marchés de gros de Huanan Seafood où il y avait également la vente d’animaux vivants. Le 7 janvier 2020, un nouveau Coronavirus (Covid 19) a été identifié comme l’argent causal. Depuis le 31 janvier, l’épidémie a commencé à se propager en dehors de la Chine et au 30 janvier 2020, 18 pays sont touchés.

L’OMS signale que le risque est très élevé en Chine, élevé au niveau régional et mondial, y compris dans la région de la Cédéao. Le 30 janvier 2020, le directeur général de l’OMS a déclaré que l’épidémie de Covid 19 constituait une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). Face à la transmission interhumaine associée à la propagation rapide dans un contexte de mondialisation, il devient urgent pour chaque pays de mettre en place de outils de surveillance et de diagnostic ciblant le nouveau coronavirus afin de mieux préparer la réponse à d’éventuels cas ou l’épidémie.

L’objectif de cette réunion d’urgence des ministres de la Santé de l’espace Cédéao était d’harmoniser les stratégies régionales de préparation pour la prévention, la détection précoce et le contrôle du nouveau coronavirus (Conavid 19). Au cours de cette rencontre, les experts ont présenté la situation qui prévaut à l’échelle mondiale, les processus actuellement en place dans la région et l’état de préparation des laboratoires.

A l’issue des travaux, les ministres de la Santé ont décidé, au sein de l’espace Cédéao, de renforcer la coordination, la communication et la collaboration entre les États membres en matière de préparation à l’épidémie de Covid19, en particulier la collaboration transfrontalière ; renforcer les mesures de surveillance aux points d’entrée (voie aérienne, terrestre et maritime) ; renforcer la communication afin que le public reçoive des informations précises, appropriées et opportunes au sujet de l’épidémie ; renforcer d’urgence les capacités nationales essentielles pour le diagnostic et la prise en charge des cas élaborer un plan stratégique de préparation régionale, assorti de prévision de dépenses, basé sur les priorités des États membres ; promouvoir les efforts nationaux multisectoriels à partir de l’approche une seule santé pour mettre à profit l’impact ; mettre en œuvre des mesures plus concrètes pour assurer la disponibilité des fournitures médicales essentielles, y compris le matériel de laboratoire, et les équipements de protection individuelle dans la région ; travailler en étroite collaboration avec les autorités compétentes des gouvernements nationaux et du gouvernement chinois pour surveiller l’état de santé et assurer le bien-être de nos citoyens résidant en Chine.

Aux dires de l’ambassadeur de la Chine au Mali, Zhu Liying, toutes les ambassades de son pays en Afrique, « sont mobilisées pour organiser les entreprises, les institutions et les associations des ressortissants chinois dans la prévention de cette épidémie en Afrique »

Le directeur de l’OOAS, Pr. Stanley Okolo, a appelé à la coordination, à la communication et à la formation à travers le renforcement des capacités des structures de santé. Il a exprimé la solidarité de l’organisation ouest africaine de santé à la Chine dans la lutte contre le Coronavirus.

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé a insisté sur l’importance de cette réunion. « Croire qu’on est à l’abri de cette épidémie serait une erreur. C’est pour cette raison qu’on a décidé de venir et de préparer notre réponse comme si on avait cette épidémie. Jusqu’ici on n’a pas de cas dans l’espace Cédéao. Il faut que nos systèmes de laboratoire soient mis à jour. Nous voulons être au même niveau que les autres pays du monde. Nous allons travailler ensemble parce que la coordination de nos efforts est très importante dans la prévention de cette épidémie », a-t-il déclaré.

L’initiative du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, d’organiser cette réunion d’urgence a été saluée par ses homologues de la Cédéao. « Nous sommes unanimes sur l’importance de cette rencontre. Nous saluons la promptitude du ministre Michel Hamala Sidibé dans l’organisation de cette réunion d’urgence qui va nous permettre de coordonner nos efforts dans l’espace Cédéao dans le cadre de la prévention du Coronavirus », ajoutera Pr. Léonie Claudine Longue Sorgho, ministre de la Santé du Burkina Faso.

Selon le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, l’organisation de cette rencontre témoigne de l’esprit d’anticipation et de l’engagement sans faille des pays membres de la Cédéao à la résolution des problèmes de santé.

Source l'indicateur du Renouveau