Skip to main content

Les habitants de la région de Kidal et la MINUSMA échangent sur la paix et la lutte contre l’impunité

Countries
Mali
Sources
MINUSMA
Publication date
Origin
View original

Du 21 au 23 janvier dernier, la Section des Affaires judiciaires et pénitentiaires (SAJP) du Bureau régional de la MINUSMA à Kidal, a organisé une série de séances de sensibilisation sur le thème : « la lutte contre l’impunité comme vecteur de paix et de réconciliation » dans les localités de Kidal, d’Aguelhok et de Tessalit.

À Aguelhok, Tessalit et dans la ville de Kidal, la SAJP a ainsi animé des séances d’information et de sensibilisation sur la lutte contre l’impunité comme vecteur de paix et de réconciliation. Près de 420 personnes y ont pris part. L’objectif était de raffermir les liens de confiance entre la population et la justice et par là-même, favoriser un accès effectif aux institutions judiciaires et pénitentiaires et contribuer ainsi à l’extension de l’autorité de l’Etat et l’Etat de droit.

Le Président de la société civile d’Aguelhok, Ahmed Ben Mohamed, s’est réjoui de cette initiative car pour lui : « la paix durable et la réconciliation passent forcément par la justice ; donc faciliter aux citoyens l’accès à la justice, c’est aussi contribuer au retour de l’autorité judiciaire. »

Le premier objectif de ces activités est d’informer « les participants à mieux comprendre l’organisation, le fonctionnement et le mode de saisine des différentes juridictions nationales, sous régionale et internationales ainsi que les mécanismes ad-hoc prévus dans l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali. Il s’agit notamment la Commission Vérité Justice et Réconciliation et la commission d’enquête internationale, » a expliqué Agaicha Wallet Ahmadou Dicko de la Section. Le second objectif « était de permettre un échange fructueux avec les participants sur l’importance d’aller vers ces mécanismes qui luttent contre l’impunité et promouvoir une paix durable » a-t-elle ajouté.

L’argument est partagé par le Chef par intérim de l’équipe régionale de la SAJP à Kidal David Lankoandé : « La Section appui la promotion du renforcement de la capacité des acteurs de la justice, et de la complémentarité entre la justice formelle et la justice traditionnelle, de manière à tenir compte des spécificités culturelles, religieuses et coutumières est aussi une préoccupation pour la section tout en respectant l’Etat de droit et la protection des droits de l’homme ».

Quel lien avec le Mandat de la MINUSMA au Mali ?

La lutte contre l’impunité est au cœur du mandat de la MINUSMA. L’instauration d’une paix durable et le retour de la sécurité dans les régions du Nord et du Centre du pays, impliquent nécessairement que les auteurs de crimes impliquant des violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire, répondent de leurs actes devant la justice.

C’est dans ce contexte que la MINUSMA appuie la mise en œuvre des mesures de réconciliation et de justice énoncées dans l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, en particulier en son titre V. La MINUSMA vise par ailleurs l’optimisation d’une complémentarité constructive entre les mécanismes de justice formelle et ceux de la justice traditionnelle. Cela servira à prévenir ou circonscrire l’émergence des conflits pouvant survenir entre ou parmi les communautés et, favorisera également le renforcement de la confiance entre la population et la justice dans son ensemble.

Ces sessions d’information auront permis d’établir la relation de cause à effet qui existe entre une lutte efficace contre l’impunité et l’instauration d’une paix durable.