Skip to main content

À Tombouctou, la MINUSMA facilite le dialogue entre les communautés dans le cadre de ses sessions d’information

Countries
Mali
Sources
MINUSMA
Publication date
Origin
View original

Du 30 janvier au 02 février, la MINUSMA a tenu une série de séances de sensibilisation et d’information à Tombouctou, Tonka et Goundam. Organisées par sa Division de la Communication Stratégique et de l’Information Publique, ces sessions avec les communautés avaient pour thème : le rôle de la MINUSMA dans la mise en œuvre de l’accord de paix et celui du personnel en uniforme dans la protection des civils. Les communautés présentes en ont profité pour échanger autour du vivre ensemble et de la cohésion sociale.

Plus de cinq cents personnes ont pris part à ces rencontres. Parmi elles, des femmes, des jeunes, des notables, des leaders religieux, des autorités locales et des communicateurs traditionnels. Outre la Division de la Communication, d’autres sections de la Mission des Nations Unies au Mali y ont participé. Des représentants de la division des Affaires civiles, de la section de la Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement, de la Démobilisation et la Réinsertion (RSS-DDR) ainsi que des éléments de la Police des Nations Unies (UNPOL/MINUSMA) et de la Force, ont apporté leur contribution aux échanges.

Le rôle du personnel en uniforme dans la protection des civils, son soutien à la mise en œuvre effective de l’accord de paix et au renforcement de la cohésion sociale entre les différentes communautés des régions de Tombouctou et de Taoudéni, ont principalement été développés. « Nous avons compris que la MINUSMA est une force d’accompagnement au service de la paix et de la réconciliation, pour le retour de la stabilité au Mali. Nous ferons en sorte que nos communautés sous-informées aient cette compréhension des choses, cela va dans notre intérêt, » a déclaré Cheick Hama Sangare, un participant de Tonka.

Un aperçu des réalisations de la MINUSMA au Mali a également été donné aux participants, en particulier dans la région de Tombouctou depuis son déploiement en 2013. Au-delà des exposés, les rencontres ont été l’occasion pour les communautés de faire passer des messages de paix et d’inviter les uns et les autres à la retenue et à la compréhension mutuelle. « La désinformation par des personnes mal intentionnées à l’égard des actions des partenaires du Mali, notamment la MINUSMA sont des sources de malentendus, d’incompréhensions et de divergences de vue et cela peut avoir de graves conséquences au sein des communautés. Nous allons vous aider pour que cela ne nuise pas aux efforts consentis en faveur de notre pays, » a affirmé Bocar Alidji, Président du Conseil Communal des Jeunes de Tonka.

Enfin, ces rencontres ont permis à l’équipe de la MINUSMA de rappeler aux citoyens l’importance de leur implication dans la réconciliation nationale, en particulier celles des femmes et des jeunes. Ceux-ci doivent aussi accompagner les partenaires du Mali, pour mieux répondre aux défis de la sécurité et du développement.