Aller au contenu principal

République démocratique du Congo (RDC) : Rapport de la mission d'évaluation de la situation éducative sur les axes Kalemie – Territoire de Moba du 04 au 10 Novembre 2019

Pays
RD Congo
Sources
AVSI
+ 3
Date de publication
Origine
Voir l'original

I. Contexte et Justification de la mission

Les territoires de Kalemie et Moba ont été victimes des conflits interethniques qui ont pris de l’ampleur à la fin de l’année 2016-2017. Plusieurs dégâts ont été enregistrés en l’occurrence la destruction des infrastructures de base dont les écoles. Il a été identifié 45/126 écoles de la sous division de Kalemie 1 et 53/215 des sous divisions de Moba 1 et 2 détruites complètement et laissant environs 19 800 enfants en rupture scolaire.
En début de l’année 2018, plusieurs actions ont été menées par le gouvernement en collaboration avec les acteurs humanitaires ; une certaine accalmie a été observée sur l’axe Kalemie-Moba, territoire de Kalemie et dans le territoire de Moba. Les populations avaient commencé à retourner dans leurs villages respectifs.
Il avait été constaté la reprise de certaines activités à l’exception des activités scolaires. D’après plusieurs rapports des humanitaires sur l’axe Kalemie – Moba et dans le territoire de Moba, dont le dernier datant du mois de Mai 2019, rapportait que 7 écoles de l’axe Kalemie – Moba n’avaient jamais repris les activités scolaires malgré le retour des populations dans les villages. Aussi, la division provinciale de l’EPSP rapportait qu’environs 22 écoles des sous divisions de Moba 1 et 2 n’avaient pas ouvertes les portes.
Faisant suite de ce qui précède, étant au début de l’année scolaire le cluster éducation en collaboration avec le directeur de l’EPSP Tanganyika 1 se sont convenus de faire une descente sur terrain pour évaluer globalement la situation éducative des enfants et en particulier les 7 écoles de la sous division de Kalemie sur l’axe Kalemie- Moba encore fermées et les 22 des sous divisions de Moba 1 et 2.
A la même occasion, l’EPSP et le cluster auront à informer les parents sur la gratuité au primaire pour qu’ils comprennent et envoient leurs enfants sans distinction aucune fille et garçon en âge scolaire a l’école sans crainte la charge du cout des frais scolaire qui constituaient une barrière pour eux dans le temps.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.