Skip to main content

Note de plaidoyer Incendies des écoles dans la région de Tillabéri - Novembre 2019

Countries
Niger
+ 2 more
Sources
Education Cluster
+ 2 more
Publication date
Origin
View original

I. CONTEXTE

La situation sécuritaire sur la bande frontière Niger-Burkina Faso, continue de se dégrader, compte tenu de l’activisme des groupes armés non étatiques. Les communes frontalières avec le Burkina Faso notamment Makalondi, Djagourou, Gorouol, Dargol, et Torodi restent toujours sujettes aux incursions et attaques des Groupes Armés Non Etatiques (GANE) malgré les vastes opérations militaires en cours.

La situation scolaire y est particulièrement préoccupante voire alarmante et ralentit les efforts du gouvernement et de ses partenaires dans le redressement du système éducatif du Niger.

Incendies des bâtiments scolaires et destruction du matériel didactique En plus des deux communes ayant connu des cas d’incendies volontaires des écoles (Makalondi, Torodi) en 2018, les éléments des GANE ont étendu leurs menaces sur les villages frontaliers des communes de Diagourou et de Dargol précisément dans les villages de Gabikane, Tingou, Tchalgou, Doulgou, et Warraou. Entre le 29 Septembre et le 02 octobre 2019, quatre (04) écoles (Godel, Tcherotatori, Warraou, Taka..) dans les communes de Diagourou, Dargol et Téra ont été incendiées portant à 13 le nombre des écoles incendiées depuis 2018 (dont 2 collèges). Les fournitures scolaires déjà acheminées dans certains villages ont été incendiées par les éléments des GANE et ces attaques ont entrainé le départ des enseignants des localités affectées.