Skip to main content

Bulletin humanitaire République centrafricaine Numéro 48 | Octobre 2019

Countries
CAR
Sources
OCHA
Publication date

FAITS SAILLANTS

  • Des inondations ont affecté au moins 25 000 personnes à Bangui et ses environs, ainsi que dans les Préfectures de la Ouaka, Basse Kotto, Mbomou et Ouham. Sur l’ensemble des zones affectées, plus de 10 000 maisons seraient détruites et plus de 1 000 puits sont inondés. La communauté humanitaire s’est mobilisée pour soutenir le Gouvernement et établir un plan pour répondre aux besoins les plus urgents des populations affectées, notamment en abris, vivres, eau, hygiène et assainissement.

  • La situation humanitaire en RCA demeure alarmante. Une augmentation du nombre de déplacés internes (PDI) de 3% a été rapportée au 30 septembre 2019.
    Cette augmentation s’explique notamment par de nouveaux déplacements de plus de 20 000 personnes à Birao suite aux affrontements armés du début du mois de septembre. Le nombre de PDI en RCA a de nouveau dépassé la barre symbolique de 600 000 personnes.

La communauté humanitaire se mobilise pour répondre aux inondations

Le 21 octobre 2019 et les jours qui ont suivi, des pluies diluviennes se sont abattues sur Bangui et ses environs, ainsi que dans les Préfectures de la Ouaka, Basse Kotto, Mbomou et Ouham, Lobaye, Nana-Gribizi, Ombella M’poko et Vakaga. Selon des estimations qui évoluent au fur et à mesure que les informations deviennent disponibles, particulièrement dans les provinces, au moins 56 000 personnes ont été affectées. Sur l’ensemble des zones affectées, plus de 10 000 maisons seraient détruites, tandis qu’à Bangui plus de 1 000 puits ont été inondés et autant de latrines seraient détruites. En collaboration avec le gouvernement centrafricain, les acteurs humanitaires ont effectué dès le 25 octobre des évaluations préliminaires des besoins pour déterminer l’ampleur des dégâts. Les résultats de ces évaluations ont permis d’établir un plan de réponse aux besoins les plus urgents à Bangui et ses environs, notamment en abris, vivres, eau, hygiène et assainissement (EHA), en fonction de ressources disponibles. Le 31 Octobre, le Coordonnateur Humanitaire ad intérim, M. Buti Kale, a appelé à la mobilisation des acteurs humanitaires aux côtés du gouvernement, afin de soulager les victimes.

La protection des civils mise à l’épreuve dans le sud de Bambari

Située à 96 km de Bambari dans le Sud de la Centrafrique, Bangao et ses environs ont vu leur relative accalmie mise à l’épreuve par des affrontements récurrents entre des groupes armés à la fin septembre. Dans la foulée, au moins 13 habitants ont été tués et plusieurs autres blessés, 57 maisons incendiées, tandis que plus de 70% des 9 000 habitants de la région se déplaçaient vers la forêt et les villages environnants. Ce drame s’est produit dans une zone où les activités des groupes armés ne permettaient pas déjà à la population d’aller et de venir selon ses besoins de survie quotidienne, notamment l’accès aux champs pour une population vivant principalement de l’agriculture. Les récents affrontements ont empiré la situation.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.