Skip to main content

Niger: Rapport d’Evaluation Rapide de Protection (ERP) Région de Tillabéri, Département de Torodi, Commune de Torodi (26 Juillet 2019)

Countries
Niger
+ 1 more
Sources
DDG
+ 1 more
Publication date
Origin
View original

Aperçu de la situation

Selon les informations recueillies lors des focus groupes et entretiens individuels, ce mouvement de population fait suite à la blessure par balle d’un habitant de Tangounga lors d’une incursion des GANE en date du 2 juillet suivie de l’assassinat d’un membre de comité de vigilance (KOLOGO) le 3 juillet 2019.

En effet, la ville de Torodi, objet de la présente évaluation se situe à environ 56 km à l’Ouest de la capitale Niamey. D’après les personnes interviewées, le choix de Torodi comme ville d’accueil s’explique par le fait que Torodi est le chef-lieu de département, d’où le sentiment d’y être en sécurité. Il faut noter que les principales activités de ces déplacés dans leur village d’origine étaient l’orpaillage, le petit commerce, l’agriculture et la pêche. Selon les informations collectées, ces ménages affirment avoir effectué le déplacement de Tangounga à Torodi avec une escale à Makolondi. En effet, les personnes ne se sentaient pas en sécurité à Makalondi, à cause de la proximité avec leur village d’origine (environ 17 km). Les populations affectées par ce déplacement sont estimées à 67 ménages composés de 65 hommes, 90 femmes, 190 garçons et 165 filles. Elles sont de nationalité nigérienne et appartiennent aux communautés Haoussa, Zarma, Touarègue, peule, Gourmantché et Bossonga et Mossi. Certains ménages sont dans des familles d’accueil et d’autres dans des maisons de location.