Перейти к основному содержанию

la Commission européenne approuve l'octroi d'une aide d'un montant de 1,606 million d'Ecus en faveur des victimes des inondations

Страны
Чехия
+ 1
Источники
EU
Дата публикации

DN: IP/97/935
ip/97/935

La Commission européenne a approuvé l'octroi d'une aide humanitaire d'un montant total de 1,606 million d'Ecus en faveur des victimes des inondations en Pologne et en République Tchèque. Cette aide, gérée par l'Office humanitaire de la Communauté européenne (ECHO), permettra à des organisations non gouvernementales européennes de mettre en oeuvre un programme de réparation d'urgence d'écoles et de logements avant l'arrivée de l'hiver. Cette aide non remboursable s'ajoute aux 2,5 millions d'Ecus déjà octroyés cet été, au plus fort de la crise.

L'Europe centrale et orientale a été frappée en juillet par les inondations les plus importantes jamais connues dans la région. Des milliers de personnes n'ont toujours pas pu rentrer chez elles et l'industrie et l'agriculture ont été fortement perturbées. En attendant la reconstruction massive qui s'impose, ECHO fournit une assistance aux personnes dans le besoin par l'intermédiaire de programmes de réhabilitation de base ciblés.

Les partenaires d'ECHO dans le cadre de cette aide sont: Caritas (Belgique), qui effectuera des réparations indispensables dans une quinzaine d'écoles en Pologne, au bénéfice de près de 9 000 enfants, l'Associazione Volontaria per il Servizio Internazionale (AVSI) (Italie), qui procédera à la réhabilitation de 30 maisons gravement endommagées à Zdzieszowice et Renska Wies, ainsi qu'à la réparation de l'école de Zdzieszowice et à la distribution d'équipements ménagers de base à environ 300 familles, Caritas (Autriche), qui réparera des maisons en République Tchèque (à Olomouc et Ostrava), l'Adventist Development and Relief Agency (ADRA - Allemagne), qui réparera deux écoles sévèrement endommagées dans la ville polonaise de Opole et équilibre (France), qui réparera l'école de Krosna, dans le district de Nowy Sacz, en Pologne, ECHO finançant pratiquement la moitié du projet.