Skip to main content

Évaluation des attitudes de la prochaine génération de professionnels du secteur de la sécurité en Afrique, mai 2019

Countries
World
Sources
ACSS
Publication date
Origin
View original

Résumé

La nature de l’environnement de la sécurité en Afrique a considérablement évolué depuis la fin de la guerre froide. Au lieu des conflits transfrontaliers entre armées, la plupart des menaces à la sécurité d’aujourd’hui sont à la fois internes et transnationales. Cellesci impliquent des acteurs non étatiques qui sont parfois soutenus par des réseaux criminels ou terroristes au niveau mondial. Les progrès transformateurs en matière d’accès à l’information et à sa diffusion, ainsi que les changements lents et irréguliers vers des normes de gouvernance plus transparentes et démocratiques ont également remodelé le paysage sécuritaire en Afrique.

Dans le cadre de ces changements, ce projet de recherche vise à évaluer les motivations et les attitudes de la nouvelle génération de professionnels du secteur de la sécurité en Afrique et comment, le cas échéant, ces motivations et attitudes ont évolué par rapport aux générations précédentes. S’appuyant sur un sondage effectué auprès de 742 professionnels du secteur de la sécurité provenant de 37 pays d’Afrique et d’ entretiens qualitatifs avec 35 étudiants africains inscrits à des programmes d’enseignement militaire professionnel, ce rapport fournit un instantané contextuel de certaines des variations de perspectives selon l’âge, les services, les régions, le type de régime, et le genre. Voici quelques éléments à retenir :

◆ Les professionnels du secteur de la sécurité en Afrique semblent satisfaits de leur profession pour les raisons suivantes :

  • l’accès aux opportunités de formation éducative
  • une perception que leurs attentes sont satisfaites
  • une perception que le secteur de la sécurité maintient généralement de bonnes relations avec le public
  • De manière générale, les valeurs de la profession telles que le devoir, la responsabilité, le professionnalisme, le respect et l’honnêteté suscitent une grande fierté.

◆ Même si les jeunes générations, quand elles s’engagent à servir, le font de manière plus solide, elles sont moins investies dans les valeurs institutionnelles et de fierté de l’héritage de leur service.

◆ Les plus jeunes générations commencent à servir avec un niveau d’éducation nettement supérieur à celui des générations précédentes. Ce changement est particulièrement remarquable pour les militaires dont les plus jeunes recrues ont un niveau d’éducation qui correspond globalement à celui de la gendarmerie, ce qui n’était pas le cas auparavant.

◆ Ce niveau supérieur d’éducation reflète une tendance parmi les professionnels du secteur de la sécurité en Afrique à s’engager dans un service à un âge plus avancé qu’auparavant.

◆ L’une des principales conclusions de cette étude est l’attitude positive quasi universelle à l’égard de la formation internationale.

  • La formation internationale est considérée comme une excellente occasion d’accéder à des connaissances plus nombreuses et actualisées, à de nouvelles tendances en matière d’analyse de la sécurité, à des relations personnelles et professionnelles plus approfondies et à une connaissance des nouvelles technologies.
  • La formation internationale est perçue comme un moyen d’accroître l’exposition et les perspectives des professionnels du secteur de la sécurité.

◆ Le maintien de la paix est généralement perçu comme un mécanisme de plus en plus important pour le renforcement des capacités du personnel de sécurité africain, en particulier dans les pays confrontés à des contraintes de ressources.

◆ L’exposition croissante aux déploiements de maintien de la paix a donné lieu à :

  • la création d’expériences formatrices et porteuses d’identité
  • l’accroissement de la visibilité des forces participantes
  • la création d’approches plus sophistiquées aux défis opérationnels
  • la promotion d’une meilleure appréciation des perspectives régionales
  • l’amélioration de l’interopérabilité dans les opérations multinationales
  • l’instauration d’une meilleure compréhension et d’une meilleure appréciation des défis sur le terrain