Перейти к основному содержанию

Rapport de profilage socio-économique des ménages réfugiés du camp de Mbera Mauritanie - Partie 1 : exploration des données

Страны
Мавритания
+ 1
Источники
Action Against Hunger
+ 3
Дата публикации
Происхождение
Просмотреть оригинал

1. Résumé du rapport d’exploration de données

La prolongation effective et à venir de la présence des réfugiés dans le camp de Mbera, qui se situe dans la Moughata de Bassikounou, a guidé l’élaboration de cette enquête de profilage socio-économique de la population refugiée. L’objectif de l’enquête est de faciliter la transition de l’assistance classique généralisée vers une approche basée sur la compréhension des différents profils des ménages. La programmation résultante devrait permettre de mieux prendre en compte les capacités productives de la population et qui correspond mieux aux besoins réels de chaque groupe.

L’approche HEA (« Household Economy Approach ») a été utilisée pour cette enquête. La HEA porte sur la manière dont les personnes, dans différentes situations sociales et économiques, obtiennent la nourriture et l’argent dont elles ont besoin; leurs atouts, les opportunités qui s’ouvrent à elles et les contraintes auxquelles elles sont confrontées, ainsi que les options qui s’offrent à elles en temps de crise.

Sur cette base, il s’est agi de catégoriser tous les ménages du camp dans différents groupes socio-économiques de niveau de vie définis par des focus groups (groupes ciblés), en vue d’adapter l’assistance aux ménages réfugiés pour mieux se diriger vers leur autonomisation.

Dans un premier temps, des discussions avec des focus groups ont été organisées du 5 au 9 septembre 2017 - un total de 2 112 personnes dont 792 femmes - afin d’identifier et de définir les critères déterminants des différents groupes de richesse au sein de la communauté des réfugiés.

La 2ème phase de cette enquête, qui s’est déroulée du 11 septembre au 14 novembre 2017, a été dédiée au recensement exhaustif de tous les ménages du camp (collecte de données) et à la classification des ménages selon les catégories socioéconomiques identifiées par les focus groups. Une équipe de 124 enquêteurs, composée de 62 binômes (un national et un réfugié), a été nécessaire pour réaliser cette enquête. Cinq superviseurs expérimentés se sont assurés de la qualité des informations collectées. 12 917 ménages ont été enquêtés avec un taux de réponse de 100%.