Skip to main content

Niger: 2019 Aperçu des besoins humanitaires (novembre 2018)

Countries
Niger
+ 2 more
Sources
OCHA
Publication date

BESOINS HUMANITAIRES ET CHIFFRES CLÉS SITUATION NATIONALE

La situation humanitaire au Niger reste marquée par la persistance de cinq crises majeures : l’insécurité alimentaire, la malnutrition, les déplacements de population, les inondations et les épidémies. De multiples facteurs de stress chroniques, l’accès limité à l'eau potable, à l'hygiène et à l'assainissement, aux soins de santé et les chocs successifs font que chaque année, des millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire.

En 2019, plus de 2,3 millions de personnes dont 461 323 à Diffa, 408 600 à Tillabéri et 308 425 à Tahoua, auront des besoins humanitaires. Hormis la nutrition (1,8 million) dont les besoins sont les mêmes qu’en 2018, cinq secteurs ont des besoins en augmentation - ABNA (582 994 pers soit + 76%), Protection (867 000 pers soit + 26%), EHA (1 673 185 pers soit + 21%), Secal (1 504 375 pers soit + 6%), - Education (343 823 pers soit + 6%). Le secteur de la santé (991 149) a quant à lui, des besoins qui diminuent de 15% par rapport à 2018.

BESOINS HUMANITAIRES

INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE

En l’absence de données récentes et en attendant les résultats provisoires de la campagne agricole et du Cadre harmonisé, les acteurs tablent sur une prévision de production nationale moyenne à bonne dans toutes les régions du pays. Cependant, il ressort de l’atelier national que certaines zones présentent une situation préoccupante et nécessitent des modalités d’interventions appropriées. On les retrouve aussi bien en zones pastorales et agropastorales qu’en zones affectées par les conflits armés. Environ 1,5 million de personnes auront besoin d’une assistance alimentaire en 2019.

MALNUTRITION

Environ 1,8 million de personnes auront besoin d’une assistance nutritionnelle en 2019 à savoir 380 166 enfants de 0 à 59 mois souffrant de malnutrition aiguë sévère (MAS), 922 656 enfants de 6 à 59 mois souffrant de malnutrition aiguë modérée (MAM), 303 757 femmes enceintes et allaitantes et 66 818 enfants de 6 à 23 mois à risque de malnutrition.
Il est estimé que 6 542 réfugiés maliens et nigérians auront également besoin d’une assistance nutritionnelle.

MOUVEMENTS DE POPULATIONS

L’insécurité, les conflits et l’instabilité dans les pays voisins engendrent des mouvements multiformes de populations dans presque toutes les régions du Niger. Ces mouvements sont plus accentués dans les régions de Diffa (120.000 réfugiés,

104.000 PDI et près de 26.000 retournés selon la DREC) de Tillabéri (100.000 PDI, près de 38.000 réfugiés) et de Tahoua (50.000 PDI et près de 18 000 réfugiés), selon les projections de l’atelier de validation HNO/HRP/CRRP.
OIM estime à 17.000 les personnes retournées de Libye et d’Algérie et à 20 000 les migrants en transit, en 2019. Toutes ces personnes auront également besoin d’une assistance.

CATASTROPHES NATURELLES

Le pays fait face chaque année à des inondations qui accroissent davantage les vulnérabilités des populations vivant déjà dans la précarité. Du fait d’une pluviométrie au-dessus de la moyenne en 2018, le Niger a connu d’importantes inondations pluviales, principalement dans les régions de Dosso, Agadez et Maradi. Au 30 septembre 2018, la Cellule de gestion de crise estimait à plus de 208 000 le nombre de personnes sinistrées et à 7 800 ha la superficie de culture détruite. En 2019, environ 170 000 personnes pourraient avoir besoin d’une assistance suite aux inondations.

ÉPIDÉMIES

En 2019, le contexte pourrait s’avérer le même que celui de 2018 c’est-à-dire plus favorable à la propagation des épidémies en raison de facteurs aggravants, tels que les mouvements de population, les inondations, une situation nutritionnelle préoccupante, la hausse du nombre de personnes non vaccinées contre, notamment, la méningite, la rougeole, le cholera etc, l’accès inadéquat aux services sociaux de santé, la faiblesse des systèmes d’hygiène sur les sites d’accueil des déplacés et dans les centres urbains.
Le Cluster santé estime à 991 149 le nombre de personnes vulnérables ayant des besoins sanitaires urgents.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.