Skip to main content

République centrafricaine : L’actualité humanitaire en bref (du 31 décembre au 7 janvier 2019)

Countries
CAR
Sources
OCHA
Publication date

L’actualité humanitaire en République centrafricaine (RCA) reste dominée par la persistance de violence entrainant le déplacement forcé de la population et l’agression contre les acteurs humanitaires. Un humanitaire a été tué à Batangafo dans l’Ouham. La communauté humanitaire continue cependant à apporter une assistance multiforme aux plus vulnérables, y compris dans les zones de retour dans le pays.

Meurtre d'un travailleur humanitaire

Préfecture de l’Ouham

Le 5 janvier, des hommes armés ont fait irruption dans la base d'une organisation humanitaire à Batangafo. Ils ont abattu l'un des gardiens. Deux tentatives de vol contre cette même organisation ont été enregistrés les 22 décembre 2018 et 2 janvier 2019. Il s’agit du premier humanitaire tué en 2019. En 2018, 396 incidents contre des travailleurs humanitaires ont été enregistrés et six travailleurs humanitaires ont été tués et 23 blessés.

Assistance alimentaire

Préfecture de la Nana Mambéré

Du 29 décembre 2018 au 6 janvier 2019, des acteurs humanitaires ont distribué de coupons alimentaires d’un montant de 29 000 XAF à 2 000 bénéficiaires composés de personnes retournées et de rapatriés à Baoro.

Nouveaux cas d’hépatite E

Préfecture de l’Ouham

Péndé Dans la semaine du 31 décembre au 5 janvier 2019, trois nouveaux cas suspects d’hépatite E ont été enregistrés à Bocaranga dont 1 à Koui (40 km sud de Bocaranga) et deux autres dans les localités de Makouziwali et de Bogang (20 et 27 km est de Bocaranga). Les différents cas sont suivis par le district sanitaire. Les acteurs humanitaires poursuivent la réponse à travers la fourniture d’eau potable, la construction des puits modernes et la distribution des kits d’hygiènes.

Réhabilitation de forages

Préfecture de l’Ouham

Péndé Un acteur humanitaire a réhabilité 34 forages dans 10 villages situés au nord de Paoua, pour 17 000 bénéficiaires. Cette activité a été réalisée suite à l’enregistrement de plusieurs cas de diarrhées. En plus, deux forages ont été remis en état au village de Pendé, (20 km au sud-ouest de Paoua) et des kits d’hygiène et d’entretien ont été remis au centre de santé et à l’école dudit village.

Assistance aux déplacés

Préfecture de l’Ouham

Le 3 janvier 2019, un acteur humanitaire a lancé les activités « de travail contre argent » en faveur de 5000 personnes issues des groupements maraichers dans cinq quartiers de Batangafo. Les travaux sont focalisés sur l´aménagement du périmètre maraicher.

Mouvement de retour

Préfecture de la Basse Kotto

Du 31 décembre 2018 au 4 janvier 2019, les acteurs humanitaires ont enregistré 23 769 personnes retournées dans les cinq sites et dans les familles d’accueil à Alindao. Ces retours représentent la quasi-totalité des déplacés originaires avant la crise en minovembre.

Déplacement de la population

Préfecture de Mbomou

Plus de 12 000 personnes ont fui la ville de Bakouma pour se réfugier en brousse et dans d’autres localités environnantes suite aux affrontements entre les groupes armés, le 31 décembre 2018. La présence de ces hommes en arme, rend la situation sécuritaire volatile. A Bangassou, les acteurs humanitaires continuent l’enregistrement des déplacés en provenance de Bakouma.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.