Skip to main content

RD Congo : Rapport de situation humanitaire au Nord-Kivu du 18 au 19 novembre 2008

Countries
DR Congo
Sources
OCHA
Publication date

Faits saillants

- Affrontements le 18 novembre entre les FARDC et les PARECO à Kayna et Kirumba.

- Le Centre Nutritionnel Thérapeutique (CNT) de Kayna a été pillé ce 19 novembre par des militaires FARDC.

- 2 000 congolais ont traversé la frontière de l'Ouganda hier, portant le total estimé de réfugiés à 14 500.

- Arrivée à Goma du Ministre britannique chargé de l'Asie, l'Afrique et l'ONU.

Contexte politique et sécuritaire

- La situation sécuritaire demeure tendue et volatile dans la province

- Affrontements signalés hier mardi 18 novembre entre les FARDC et le PARECO suite aux pillages perpétrés par les FARDC dans les localités de Kayna et de Kirumba. Bilan provisoire: 6 civils tués par les FARDC

- Le CNDP a annoncé le mardi 18 novembre un retrait unilatéral de ses troupes sur une distance de 40 km sur les axes Kanyabayonga-Nyanzale et Kabasha-Kiwanja.

- Pour prévenir les pillages dans leur cité, les commerçants de Butembo ont fait recours aux Mayi- Mayi de Vurondo pour sécuriser la cité

- Arrivée le 19 novembre à Goma de Monsieur Marc Malloch Brown, Ministre britannique en charge de l'Asie. l'Afrique et l'ONU. Il a visité le camp de déplacés de Mugunga.

- L'arrivée de Mme Soraya Rodriguez, Ministre Espagnole de la Coopération Internationale, initialement prévue ce mercredi, est reportée à jeudi 20 novembre.

Mouvements de populations

Grand Nord

- Psychose au sein des populations déplacées et autochtones à Kanyabayonga, Rwindi, Kirumba, Mabenga. Des départs préventifs sont observés à la suite de la détérioration de la situation sécuritaire dans la région du Nord de Rutshuru et Sud Lubero.

Territoire de Rutshuru

- 2 000 personnes ont traversé la frontière au niveau d'Ishasha mardi soir, selon le HCR. Avec cette nouvelle vague, on estime à 14 500 le nombre de congolais réfugiés en Ouganda depuis la reprise des combats à la fin du mois d'août

- Selon un rapport préliminaire du HCR, 58 % des personnes se trouvant dans le Camp de Kibati I sont des déplacés de moins de trois mois contre 19 % qui le sont depuis 3 à 12 mois tandis. 23 % sont des déplacés de 1 à 3 ans. Parmi tous ces déplacés, seuls 2 % connaissent là leur premier déplacement.

- Les rumeurs d'une attaque imminente des Mayi-Mayi a provoqué depuis ce mercredi matin un mouvement de population de Kiwanja vers la cité de Rutshuru

Minova (Sud-Kivu)

- Le propriétaire de la plantation de Mubimbi II s'oppose à la présence des déplacés sur ce site. Celui-ci, appelé aussi Kishinji, est le prolongement du site de Mubimbi I. Il faut donc étudier la possibilité de relocaliser les déplacés de Mubimbi II sur Kitalaga et harmoniser avec les autorités politicoadministratives.

Incidents contre les humanitaires

- Les militaires FARDC ont pillé ce 19 novembre vers 18 heures le Centre Nutritionnel Thérapeutique (CNT) de Kayna. Ils ont emporté casseroles, matelas et autres matériels. Déjà le matin, ils étaient venus et étaient repartis sans rien prendre à la vue des enfants malnutris, selon LWF. Ce CNT héberge 50 enfants souffrant de malnutrition sévère.

- Le lundi 17 novembre, un militaire, non autrement identifié, est entré dans la base du CICR à Kirumba, o=F9 il a réussi à ravir téléphones et autres biens des agents CICR. Suite à cet incident, des démarches d'évacuation des ces agents sont en cours.

Gaps

Sécurité alimentaire

- La FAO rapporte 114,3 % d'augmentation du prix des denrées alimentaires à Goma de janvier au 17 novembre. D'octobre au 17 novembre, les prix ont connu une hausse de 6,4 % d'octobre. Les difficultés d'approvisionnement de la ville suite à l'insécurité, la désertion des champs par les ménages et la dégradation des routes de desserte agricole expliquent cette situation.

Eau & assainissement

- A Rutshuru et Kiwanja, malgré la réhabilitation du réseau d'eau de Mbigo par Solidarités/RRM, il y a toujours une insuffisance d'eau. Pendant ce temps, les conditions d'hygiène des latrines à ciel ouvert fait craindre l'éclatement des épidémies.

- Du fait de sa situation sur la ligne de front entre le CNDP et les FARDC, une grande partie du réseau d'eau qui dessert Sake, pose un problème d'accès.

Protection

- Il y a une absence des acteurs dans le domaine de la protection à Rutshuru.

- Nécessité du renforcement des actions de plaidoyer et de collecte systématique des cas d'abus et d'exactions contre la population.

Assistance

Abris et biens non alimentaires

- Fin de la distribution de kits des biens non alimentaires (friperie, moustiquaires, kits hygiéniques pour femmes) à plus de 4 000 déplacés du site lycée Kilimani, à Masisi.

Eau et assainissement

- En réponse à l'épidémie de choléra à Sake, Solidarités/RRM est en train de construire 100 postes de latrines.

Education

- Problématique de la scolarisation des enfants déplacés à Kibati : Solidarités/RRM va faire une évaluation en vue de construire des salles de classe d'urgence.

Santé/Nutrition

- Le cluster santé a adopté le 18 novembre le plan de distribution de médicaments dans huit zones de santé (Goma, Karisimbi, Rutshuru, Kirotshe, Mweso, Masisi et Walikale). Un total de 159 kits de base est distribué à partir de ce mercredi 19 novembre pour permettre aux déplacés et autres populations affectées l'accès gratuit aux soins pendant trois mois.

- L'UNFPA a remis à MERLIN 500 kits d'accouchements individuels pour appuyer la zone de santé de Rutshuru. La même agence des Nations Unies a distribué des kits de médicaments et du matériel des soins obstétricaux de base à l'hôpital de référence de Goma. Les centres de santé de Kibumba et de Kibati ont aussi reçu des kits de maternité. Toutes ces zones de santé ont bénéficié de 30 000 préservatifs.

- 20 cas de violences sexuelles rapportés à Goma entre les 12 et 18 novembre, selon les services de santé provinciaux.

- 29 cas de cholera sans décès rapportés entre le 17 et le 18 novembre dans la province. L'essentiel des cas provient de Rutshuru.

- Les centres de santé d'Ishasha, Nyamilima ont été approvisionné en médicaments.

Protection

- La MONUC/Child Protection de Beni rapporte que 38 Enfants Sortis des Forces et Groupes Armés (ESFGA) du Centre de Transit et d'Orientation (CTO) de la Caritas ont été évacués le mardi 18 novembre avec 4 de leurs encadreurs par vol MONUC de Kanyabayonga vers Goma, pour leur sécurité. Depuis que la situation sécuritaire s'est dégradée à Kanyabayonga, ces enfants avaient trouvé refuge auprès du clergé catholique de la place. Le samedi 15 novembre, ils ont été conduits à la base du contingent indien de Kanyabayonga d'o=F9 ils ont été évacués.

Logistique

- Le cluster logistique dispose maintenant de 10 camions et d'une grande capacité d'entreposage à Goma. Kampala reste la base-arrière privilégiée pour la réception et le transfert des vivres et des biens non alimentaires. Le cluster compte aussi augmenter sa capacité de stockage à Gisenyi (Rwanda) et Entebbe (Ouganda)

Minova (Sud-Kivu)

Assistance

Sécurité alimentaire

- Deux ONG locales ont été ciblées par la FAO pour assister les déplacés en semences et outils aratoires. Il y a nécessité d'harmoniser entre la FAO, les deux ONG locales et ACF, qui a déjà distribué des semences et outils aratoires.

Eau et assainissement

- OXFAM GB veut intervenir à Minova pour réhabiliter le système d'eau. Il y a nécessité de coordonner et de revoir les gaps avec ACF, OXFAM Québec, IRC/RRM et le Bureau Central de la Zone de santé de Minova.

Pour plus d'informations, visitez le site humanitaire : http://www.rdc-humanitaire.net

Contacts :

- Christophe Illemassene, Information Manager, OCHA RDC, illemassene@un.org, Tél.: + 243 819 889 195
- Ivo Brandau, Chargé d'information OCHA-RDC, brandau@un.org, Tél. : + 243 815 142 956
- Noel Tsekouras, Desk Officer OCHA New York, tsekouras@un.org, Tél.: + 1 917 367 93 67

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.