Skip to main content

Mali : La Coordonnatrice adjointe des secours d'urgence appelle à l’intensification de l’aide humanitaire pour répondre aux besoins croissants

Countries
Mali
Sources
OCHA
Publication date

(Bamako, 31 août 2018): Au terme de sa mission de quatre jours au Mali, la Sous-Secrétaire générale pour les affaires humanitaires et Coordinatrice adjointe des secours d'urgences, Ursula Mueller, a fait part de ses préoccupations concernant les violences affectant les civils et le financement insuffisant de la réponse aux besoins humanitaires croissants dans le pays.

« L’intensification de la réponse humanitaire est nécessaire pour atténuer les souffrances de milliers de personnes forcées au déplacement et de millions de Maliens touchés par l'insécurité alimentaire et la malnutrition, » a déclaré Mme Mueller. « Je suis préoccupée par la récente augmentation des besoins humanitaires. Aujourd'hui, une personne sur quatre a besoin d'assistance humanitaire au Mali. »

La situation humanitaire s'est considérablement détériorée au cours de l'année écoulée en raison du conflit, de l’augmentation des affrontements intercommunautaires dans le nord et le centre et du déficit pluviométrique de 2017. Cette année, environ 5,2 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire contre 3,8 millions en 2017. « Le nombre de personnes dans le besoin a atteint un niveau record jamais égalé depuis 2012, » a déclaré Mme Mueller.

De janvier à maintenant, le nombre de personnes déplacées internes a presque doublé pour atteindre 75 000 personnes dans les zones touchées par le conflit, principalement dans et autour de la région centrale de Mopti.

Les niveaux d'insécurité alimentaire sont les plus élevés depuis des années. Au total, 4,6 millions de personnes sont en insécurité alimentaire pendant la période de soudure, qui s’étale de mai à août. Plus de 274 000 personnes sont à risque de malnutrition aiguë sévère. Sans la mise à l’échelle de la riposte actuelle, la situation nutritionnelle et alimentaire risque de se détériorer davantage.

Mme Mueller s'est rendue à Bankass, dans la région de Mopti, où elle a eu des échanges avec des personnes récemment déplacées à la suite de violents affrontements intercommunautaires. Plus, de 1 400 personnes déplacées se trouvent dans des sites informels ou avec des familles d'accueil. « Les personnes déplacées que j'ai rencontrées à Bankass m'ont dit que leurs besoins les plus urgents sont : les vivres, la sécurité, la protection et la paix, » a déclaré Mme Mueller. Mopti accueille actuellement plus de 12 000 personnes déplacées comparativement à 2 000 en avril.

Durant sa mission, Mme Mueller a rencontré le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, le ministre de la solidarité et de l’action humanitaire, Hamadoun Konaté et d’autres membres du gouvernement. Elle a également rencontré des représentants et personnels des Nations Unies et des organisations non gouvernementales ainsi que des membres du corps diplomatique.

Le financement de la réponse humanitaire au Mali connaît une tendance à la baisse ces dernières années tandis que le nombre de personnes dans le besoin augmente. Le Plan de réponse humanitaire de 2018 n'a reçu que 106 millions de dollars, soit 32 pour cent des 330 millions de dollars nécessaires pour aider 2,9 millions de personnes. « Je remercie les donateurs qui ont contribué au financent des opérations humanitaires. Toutefois, nous avons besoin de davantage de fonds pour pouvoir fournir une réponse humanitaire opportune, suffisante et efficiente aux personnes dans le besoin, » a conclu Mme Mueller.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Mme Katy Thiam, Chargée de l’Information Publique, thiamk@un.org, Tél +223 75 99 57 61
Russell Geekie, OCHA-New York, mob: +1 917 331 0393, geekie@un.org
Les communiqués de presse de OCHA sont disponibles sur www.reliefweb.int, http://www.unocha.org, http//mali.humanitarianresponse.info et www.unocha.org/mali