Skip to main content

Rapport de la Commission Mouvement de populations – Juillet 2018

Countries
CAR
Sources
CCCM Cluster
+ 4 more
Publication date

Commission Mouvement de Populations (CMP) est un mécanisme inter-organisationnel dont l’objectif est de fournir des indications sur les chiffres et tendances de mouvements de populations en RCA.

  1. Les déplacements de population rapportés au mois de juillet 2018 Au 31 juillet 2018, le total des personnes déplacées internes en RCA est estimé à 614 679 personnes composés respectivement de :
  • 251 326 personnes sur les sites de déplacés internes et autres lieux de regroupement ;

  • 363 353 personnes estimées dans les familles d’accueil ;

En comparant ces chiffres à la situation de déplacement de fin juin 2018 où le nombre de personnes déplacées était estimé à 608028, il est constaté une légère augmentation de 1% de personnes déplacées.
Malgré que l’augmentation du total des personnes déplacées semble légère, il est important de noter que le mois de juillet a connu quelques importants mouvements de population. En effet, le volume des nouveaux déplacements rapportés au courant du mois de juillet s’élève à 13 862 individus (dont 12 058 en familles d’accueil), répartis principalement sur 5 préfectures :

  • Mambere Kadéi : 4 797 nouveaux déplacés,

  • Kemo : 4 740 nouveaux déplacés,

  • Nana Gribizi : 4 226 nouveaux déplacés - Haut-Mbomou : 1 081 nouveaux déplacés - Nana Mambere : 864 nouveaux déplacés.

Les déplacements dans la Mambere-Kadéi ont été causé par un affrontements des groupes armés à Gambia (27 km d’Amada-Gaza) en date du 1er juillet 2018, ainsi que par l’incursion des éléments des deux groupes armés dans les localités de Nassole, Dilapoko, Amada Gaza,Naho, et Bombo, qui a causé des déplacements préventifs vers les communes de Basse-Batouri, Basse-Mambéré et Ouakanga Les nouveaux déplacements dans les Préfectures de Nana Gribizzi et la Kemo sont les conséquences d’une même cause, à savoir les affrontements entre groupes armés sur l’axe Kaga-Bandoro- Ndomete-Mbrès, depuis juin 2018.

La légère hausse du volume total des déplacés est expliquée par un mouvement de retour des IDPs qui a été rapporté sur la même période. En effet, au courant du mois de juillet 2018, les partenaires de la CMP ont rapporté 38 387 personnes retournées dans leurs zones d’origines, dont 21573 rapportées dans la Sous-Préfecture de Paoua. Parmi les personnes retournées rapportées à travers la CMP, il y a des familles et individus qui s’étaient déplacés dans la brousse et autres campements reculés, et qui n’avaient pas été comptabilisés dans les statistiques de déplacement antérieures. C’est en effet ce qui explique que malgré que le nombre de retournés soit supérieur aux nouveaux déplacements, le niveau général de déplacement reste légèrement en hausse.

International Organization for Migration: Copyright © IOM. All rights reserved.