Saltar al contenido principal

Le gouvernement français accorde une aide de 30 000 euros aux familles victimes des incendies et de la sécheresse au Paraguay (novembre 2007)

Países
Paraguay
Fuentes
Govt. France
Fecha de publicación
Origen
Ver original

Constatant les dégâts occasionnés tant par la sécheresse, sévissant alors depuis plus de cinq mois au Paraguay, que par les innombrables incendies volontaires attisés par le vent, le Président de la République, M. Nicanor Duarte Frutos, a déclaré, au mois de septembre 2007, l'état « d'urgence nationale ». Le bilan de cette véritable catastrophe s'établit comme suit : plus de 40 000 familles ont été affectées et plusieurs centaines de milliers d'hectares de champs de cultures et d'espaces naturels remarquables dévastées.

En réponse à la demande d'aide internationale, formulée par le Ministère paraguayen des Relations Extérieures, le gouvernement français a, à l'instigation de l'Ambassade de France à Assomption, attribué une aide de 30 000 Euros (soit plus de 211 millions de guaranis) qui devait permettre de porter assistance à 240 familles sinistrées. Ce don a été consenti à l'ONG italienne COOPI (Coopération Internationale) et acheminée par elle aux bénéficiaires.

En effet, après concertation entre les ONG et le SEN (Secrétariat d'Urgence Nationale), il fut convenu que l'aide française serait allouée, par COOPI, à des « campesinos » d'Aleman Cue, dans le district d'Horqueta (département de Concepción, au nord du pays), une des régions les plus touchées par la sécheresse et les incendies.

Des techniciens présents sur le terrain, travaillant en collaboration avec l'ONG italienne, ont dressé une liste des 240 familles les plus affectées du district et possédant moins de 10 hectares afin qu'elles soient rendues bénéficiaires en priorité de l'aide humanitaire financée par la France. L'ONG s'est chargée d'acheter les aliments et les graines à des producteurs locaux et d'en vérifier la qualité et la traçabilité de leur distribution aux plus nécessiteux.

En outre, des pompiers volontaires de la ville de Concepción se sont joints à l'opération de distribution de l'aide française afin de diffuser un message de prévention auprès de la population. Ils souhaitaient ainsi donner des conseils aux habitants d'Horqueta afin que puissent être évités, dans l'avenir, certains incendies provoqués par des comportements imprudents.

Une représentante de l'Ambassade de France a accompagné COOPI à Horqueta, en octobre dernier, pour prendre part à la distribution de l'aide. Chacune des 240 familles s'est vue remettre un sac de produits alimentaires de base, contenant 10 kg de riz, 5 kg de farine, 5 kg vermicelles, 5 kg de sucre, 10 kg de haricots, 2 kg de sel, 5 kg de yerba mate et 5 litres d'huile. Chaque famille a également reçu un sac de 15 kg de semences de maïs et un sac de 12 kilos de semences de haricots pouvant être plantées dès à présent à la faveur des conditions climatiques devenues favorables pour espérer une récolte début 2008.

L'ONG devrait réitérer la distribution de nourriture à deux reprises, au mois de novembre et au mois de décembre, en attendant que les « campesinos » puissent subvenir eux-mêmes à leurs besoins alimentaires en récoltant, en janvier 2008, le maïs et les haricots.