Skip to main content

Bulletin sur le Criquet pèlerin 478 (juillet 2018)

Countries
World
+ 15 more
Sources
FAO
Publication date
Origin
View original

RÉGION OCCIDENTALE: CALME

SITUATION. Des ailés isolés étaient présents dans le centre et l’est de l’Algérie.

PRÉVISIONS. Une reproduction à petite échelle aura lieu dans le Sahel septentrional de la Mauritanie, du Mali, du Niger, du Tchad et le sud de l’Algérie, et des larves en faibles effectifs apparaîtront. On ne s’attend à aucun développement signifi catif.

RÉGION CENTRALE: CALME

SITUATION. Des ailés isolés étaient présents à l’intérieur du Soudan.

PRÉVISIONS. Il se peut qu’une reproduction ait lieu dans des parties du sud du Yémen et en Oman, ainsi que dans le Croissant Vide, dans l’est de l’Arabie saoudite, où sont tombées de fortes pluies associées au cyclone Mekunu. Une reproduction à petite échelle aura lieu dans l’intérieur du Soudan et l’ouest de l’Érythrée et de larves en faibles effectifs apparaîtront. On ne s’attend à aucun développement signifi catif.

RÉGION ORIENTALE: CALME

SITUATION. Des ailés isolés étaient présents le long de la frontière indo-pakistanaise dans le Cholistan, au Pakistan.

PRÉVISIONS. Une reproduction à petite échelle aura lieu de part et d’autre de la frontière indo-pakistanaise et des larves en faibles effectifs apparaîtront. On ne s’attend à aucun développement signifi catif.

La situation relative au Criquet pèlerin a continué à rester calme en juillet

Seuls des ailés solitaires isolés ont été signalés en juillet dans le centre et l’est de l’Algérie, le sud de la Mauritanie, le Soudan ainsi que le long de la frontière indo-pakistanaise. De bonnes pluies sont tombées en juillet dans les aires de reproduction estivale du Sahel septentrional, de la Mauritanie à l’ouest de l’Érythrée, ainsi que de part et d’autre de la frontière indo-pakistanaise rendant les conditions écologiques favorables à la reproduction. Cependant, les effectifs acridiens actuels sont extrêmement bas suite aux très faibles reproductions au cours de l’hiver et du printemps. Plusieurs mois de bonnes pluies et au moins deux reproductions seront nécessaires avant que les effectifs acridiens puissent augmenter de manière signifi cative. Néanmoins, des prospections régulières devraient être entreprises dans toutes les zones de reproduction estivale afi n de suivre attentivement l’évolution de la situation. Dans la Région centrale, il subsiste une possibilité de reproduction dans le sud et l’est du Yémen, le sud d’Oman et l’est de l’Arabie saoudite où des pluies exceptionnellement fortes associées au cyclone Mekunu sont tombées en mai. Il existe une faible possibilité de reproduction dans le nord de la Somalie et l’est de l’Éthiopie dans toutes les zones ayant reçu en mai de fortes pluies associées au cyclone Sagar. Des prospections régulières devraient être maintenues dans toutes ces zones pour les prochains mois.