Перейти к основному содержанию

Rapport de situation sur les inondations au Togo : 13 novembre 2007

Страны
Того
Источники
UN RC Togo
Дата публикации
  1. Région des Savanes

    La situation n'a pas évolué significativement, même si l'on observe un retrait progressif des eaux permettant l'accès à certaines zones autrefois injoignables (surtout dans les préfectures de Kpendjal et de l'Oti). L'accès à certaines localités demeure encore difficile du fait de la dégradation des routes et pistes.

    Le PAM envisage de parcourir tout le long du fleuve Oti par bateau en vue d'une observation détaillée de la situation et d'accéder à des zones encore inaccessibles dans le cadre d'une évaluation globale que le PAM envisage.

    Les besoins urgents estimés sont presque totalement couverts. Un bilan permettra de faire un état complet.

    Situation ancienne, plus ou moins stabilisée:

    - 120 000 personnes affectées (source gouvernementale) et 52 000 personnes selon les résultats de l'évaluation Inter Agence

    - 42 000 cases détruites faisant environ 11 000 personnes sans abris qui ont toutes trouvé hébergement par solidarité chez des parents ou des voisins,

    - 6 900 agriculteurs touchés avec 7500 hectares de champs dévastés et 248 unités d'élevage détruits,

    - 99 ponts et ponceaux effondrés ainsi que de nombreuses pistes endommagées,

    - une centaine de cas de traumatismes et de blessés (41 décès déclarés).

    Actions réalisées :

    - Par le PAM : 56 tonnes de vivres distribuées

    - Par l'UNICEF:

    1. 630 000 tablettes destinées à la purification de l'eau et des kits de test de qualité de l'eau ainsi qu'une trentaine de latrines mobiles.

    2. 8 conteneurs d'une capacité de stockage d'eau potable de 5 000 litres

    3. 1 000 conteneurs d'une capacité de 10 litres

    4. 850 conteneurs d'une capacité de 20 litres

    5. 5000 Jerricans

    6. 2 000 bâches, 22 Tarpaulin 50m x 4m destinées à abriter les populations sans abris,

    7. 2000 nattes, 2000 savons et 20 balles de vêtements pour enfants

    8. Des kits de médicaments essentiels pour prévenir les maladies diarrhéiques, les parasitoses et les épidémies de paludisme (10 000 moustiquaires, 4 kits de Choléra, 4 Kit de médicaments essentiels pour 10 000 personnes, 1500 packs anti malaria, 12 000 Comprimés de chlore, 2 Water testing mini lab)

    9. Des Kits scolaires et des bons de scolarité

    - Par l'OMS :

    1. Mise à disposition d'un premier lot de médicaments et de matériel médical et d'équipement pour la prévention et la prise en charge des cas de maladies pour 229 440 USD,

    2. Mise à disposition de carburant pour un montant de 5 500 USD pour la surveillance renforcée des maladies dans les zones sinistrées,

    3. Mise à disposition d'un deuxième lot de médicaments, de matériel médical et d'équipement pour la prévention et la prise en charge des cas de maladies d'un montant 15 000 USD.

- Par l'UNFPA :

1. Fourniture de Kits d'hygiène et SR pour 2500 femmes de 15 à 49 ans

2. Approvisionnement des structures de soins en Kit SR

3. Appui aux ONGs pour la sensibilisation contre les IST/VIH, prévention des grossesses non désirées

- Par la FAO : Démarrage du projet d'appui au maraîchage à 2 000 agriculteurs sinistrés.

2. Régions de la Maritime, et des Plateaux

Analyse de situation

On note un retrait presque total des eaux de crues. Les 1 320 personnes déplacées par les eaux de crue du fleuve Mono, qui ont été abritées dans les centres d'accueils ont toutes regagné leur domicile, la dernière vague étant partie le 09 Novembre. L'observation rapide des villages inondés au cours de la mission du 08 Novembre montre à première vue que les dégâts sur les infrastructures, l'agriculture et l'élevage sont très importants. Du fait de l'inaccessibilité des lieux et de l'évacuation des victimes, aucune évaluation en situation réelle n'a pu être organisée. Les témoignages des victimes dans les centres d'accueil font également état d'inquiétude pour la réinstallation et la relance des activités vitales.

Les zones les plus affectées sont les préfectures des Lacs, du Zio, la sous préfecture d'Afagnan dans la région de la Maritime et les préfectures de l'Agou et du Haho dans la région des Plateaux. De nombreuses localités touchées restent encore difficiles d'accès compte tenu de l'état de dégradation des pistes. C'est l'une des principales contraintes du PAM dans l'acheminement des vivres.Globalement on a dénombré:

- Près de 8 000 personnes directement touchées (selon les estimations des évaluations) par les eaux de crues du fleuve mono et de ses affluents dans la région Maritime et surtout la préfecture des Lacs, dont 1 400 personnes hébergées dans les campings,

- 880 personnes sans abris dans l'Agou, région des Plateaux,

- Environ 150 ha de champs dévastés.

Réponses urgentes apportées

Dans les centres d'accueil :

1. Il y a eu fourniture (par l'UNICEF) de :

- 15 Tarpaulin de 50mx4m

- 4 Bladder 5000l/ 10000l pour les personnes abritées dans les camps,

- 2000 (couvertures, moustiquaires, savons, nattes), 580 bâches

- 4000 comprimés de chlore de chlore

- d'un Kit choléra pour 500 personnes

- d'un kit médicaments essentiels pour 1000 personnes

2. 44 tonnes de vivres par le PAM

3. Redéploiement de stocks de matériels et médicaments non utilisés des Savanes vers les Maritimes et Plateaux

Dans les localités affectées par les inondations :

4. Avec le concours de l'armée, le PAM a démarré depuis le 09 Novembre la distribution de 75 tonnes de maïs, 9.5 tonnes de Pois Jaunes /Haricots, 9.5 tonnes de farine de soja, 5.7 tonnes d'huile et 450 kg de sel depuis le 09 Novembre 2007 dans les localités d'Adamè, Kpondavé, Afagnan, villages d'origines des déplacés.

5. Un second tour de distribution de vivres par le PAM est prévu pour Décembre 2007, distribution qui sera accompagnée de Kits de réinstallation par la Croix rouge.

Les conditions de retour et de réinstallation des 1 320 personnes déplacées par les eaux et abritées dans les centres d'accueils d'Aklakou et d'Agoméglouzou doivent être analysées de manière plus approfondie. La mission de bilan recommandée par la dernière réunion de crise regroupant le Gouvernement et le Système des Nations Unies devrait permettre de faire un point sur cette question.

3. Ensemble du pays

Sur l'ensemble du territoire, on compte environ 60 000 victimes touchées par les interventions des Nations Unies dont 52 000 dans les Savanes et 8 000 dans la Maritime et les Plateaux. Prenant en compte le fait que les inondations ont touché tout le territoire national à des degrés divers, il faut signaler zones les plus affectées sont les préfectures de Kpendjal, de l'Oti (pour les Savanes) et la préfecture des Lacs, la Sous préfecture d'Afagnan dans la région Maritime et les préfectures de Haho et de l'Agou dans les Plateaux.

Bilan financier

- 244 447 USD du siège de l'UNFPA à son bureau national,

- 249 940 USD du siège de l'OMS à son bureau national,

- 1 436 560 USD du CERF à l'UNICEF (225 770 USD), à la FAO (210 790 USD) et au PAM (1000 000 USD),

- 90 500 USD du siège de l'UNICEF,

- 500 000 USD de ECHO à l'UNICEF,

- 50 000 USD par l'ambassade des USA au Togo à l'UNICEF.

Une ligne de financement de 100 000 USD du BCPR est disponible pour le PNUD dans le cadre des actions de prévention et de réhabilitation.

A ce jour, sur une estimation globale des besoins urgents de 2 653 929 USD, 2 321 756 USD ont été mobilisés et mis en œuvre par le SNU au Togo dans le cadre des inondations ; soit un taux de couverture de 87% au profit de 60 000 personnes des trois régions les plus affectées par les inondations.

Perspectives

1. Bilan des interventions et évaluation du niveau de couverture des besoins au niveau national

2. Positionnement d'un stock alimentaire pour 60 000 personnes durant 2 mois,

3. Préparation aux grandes épidémies notamment la méningite

4. Elaboration de Projets/programmes de relance des filières productives (élevage, agriculture...)

5. Etude et analyse des systèmes de prévention et de gestion des crises humanitaires et catastrophes naturelles

6. Atelier national de validation et d'adoption des résultats de l'étude des systèmes de prévention et de gestion des crises humanitaires et des catastrophes naturelles

7. Elaboration d'une stratégie nationale intégrée de prévention et de gestion des catastrophes et des crises humanitaires,

8. Elaboration d'un Plan de contingence multi risque,

9. Evaluation quantitative des dégâts des inondations sur les infrastructures routières et hydro agricoles