Перейти к основному содержанию

Situation humanitaire au Togo - Juillet 2007

Страны
Того
+ 2
Источники
UN RC Togo
Дата публикации

SECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITION

Pour répondre à la situation d'insécurité alimentaire au Nord et dans la région Maritime du pays, Madame Rosine Sori Coulibaly, la Représentante Résidente du PNUD et Coordonnateur Résident des Activités opérationnelles du Système des Nations Unies au Togo, a transmis une requête au Secrétariat du CERF à New York afin de mobiliser des ressources financières, pour un montant total de 3.397.955 US$ en vue de permettre le financement de 4 projets soumis par l'UNICEF, le PAM, la FAO et l'OMS. Le financement des projets de « Rapide-Responce » de l'UNICEF et du PAM a été accordé par le CERF le 3 juillet pour un montant total de 2.366. 372 US$. Ce financement va permettre de sauver 70.000 enfants de l'âge de moins de 5 ans (35.700 filles et 34.300 garçons). Les actions vont être rapidement mises en œuvre par les agences concernées pour une durée de trois mois.

REFUGIES TOGOLAIS

Depuis le mois de juin 2007, les retours des réfugiés togolais du Bénin et du Ghana sont officiellement organisés par l'UNHCR, le HCRAH et d'autres organisations concernées (SNU, LTDH, les ONG, etc). En juin 2007, 264 personnes ont été rapatriées et 386 personnes l'ont été en juillet. Une réunion tenue au PNUD le 20 juillet 2007, a d'ailleurs permis au HCR, et les différentes délégations venues du Togo, du Bénin et du Ghana d'harmoniser leur point de vue sur le document d'accord de rapatriement des réfugiés togolais dans ces pays voisins. Ce qui a abouti à la signature d'un accord relatif aux modalités pratiques pour le rapatriement volontaire et organisé des réfugiés togolais résidant au Ghana et au Bénin. Côté Ghana, le premier convoi est attendu dans le courant du mois août.

SANTE / GRIPPE AVIAIRE

Depuis l'annonce officielle par le Gouvernement Togolais, le 22 Juin 2006, de la détection du Virus de la Grippe Aviaire Hautement pathogène (GAHP/HPAI) dans une ferme située dans la localité de Segbehoué (au sud de la capitale Lomé), le Ministre de l'Elevage, Président du Comité Interministériel de lutte contre la GAHP, a déclaré que deux autre foyers étaient apparues dans deux fermes à Agbata et à Adéticopé. Ces deux foyers sont également situées dans la région Maritime. Au total près de 35000 volailles doivent être abattues dans ces trois foyers. La FAO a immédiatement dépêché deux missions de son Centre de Management des crises (CMC) qui ont assistés le Ministère de l'Agriculture dans les opérations visant à maîtriser et à éteindre les foyers. Un plan d'action d'urgence sur six mois a été formulé par la DEP, avec l'appui de la FAO. Des briefings ont été organisés avec l'UNCT et les Bailleurs de fonds, lesquels ont été sensibilisés sur le financement du plan d'urgence. Le plan d'action d'urgence identifie les besoins à court terme et constitue un cadre d'harmonisation des interventions des différents partenaires. Depuis l'apparition de la crise, le SNU s'est mobilisé pour appuyer le Togo. La FAO a mobilisé un montant d'urgence de 50000 USD qui s'ajoute à d'autres ressources qui étaient disponibles pour appuyer la préparation à la Riposte, portant la contribution totale de la FAO à 153000 USD. Le PNUD a formulé un projet pour 105000USD. L'UNICEF finance depuis plus d'une année le renforcement des capacités en communication et l'OMS a assisté le Ministère de la Santé dans le renforcement des capacités de prévention et de détection du Virus. L'USAID a fournit une assistance en matériel de prévention, de dépistage et de lutte contre la grippe Aviaire d'une valeur de plus de 45000 USD. De plus, USAID a fournit une assistance technique dans le domaine de la Communication.