Saltar al contenido principal

République centrafricaine : Aperçu humanitaire (au 30 octobre 2017)

Países
República Centroafricana
Fuentes
OCHA
Fecha de publicación
Origen
Ver original

APERCU HUMANITAIRE du 24 au 30 octobre 2017

Préfecture de l’Ouham / Sous-préfectures de Batangafo, Kabo et Sido / Batangafo / Kabo / Sido

EHA : Les évènements du 07 septembre 2017 à Batangafo ont occasionné le retrait des acteurs humanitaires de la zone. Cette situation a considérablement réduit la capacité de réponse des acteurs humanitaires dans les sites, quartiers de Batangafo et villages périphériques. Dans l’objectif de favoriser un accès d’urgence à l’eau en utilisant l’approche communautaire, un acteur humanitaire a effectué une mission dans la zone du 24 au 27 octobre 2017 et a procédé à la réparation de 13 forages dont 6 à Batangafo-centre et 7 dans les villages de retour situés sur l’axe Batangafo-Kabo. Les difficultés majeures restent l’absence des partenaires EHA dans la zone et les mouvements des hommes armés le long de la rivière Ouham empêchant la population d’accéder à l’eau de la rivière qui est utilisée par la majorité des PDIs depuis le retrait des partenaires.
Sécurité alimentaire : Les relocalisés de Pk 12 et les PDIs en familles d’accueil à Kabo et Sido restent dépendants de l’assistance humanitaire à cause de l’absence de programme de réinsertion socio-économique. Pour subvenir aux besoins familiaux, ceux-ci sont obligés d’aller en brousse à la recherche des bois de chauffe pour la revente ; et cette situation les expose très souvent aux actes de banditisme et de violence des groupes armés. Un acteur humanitaire a lancé le 25 octobre 2017, les activités de distributions des vivres en faveur de 15017 personne dont 10007 à Kabo et 5010 à Sido.

Préfecture de la Nana-Gribizi / Sous-préfecture de Kaga-Bandoro / Kaga-Bandoro

CCCM/NFI/Abris d’urgence : En concertation avec les autorités locales, les acteurs humanitaires de Kaga-Bandoro ont entamé, le 29 octobre, l’appui à la délocalisation volontaire des personnes déplacées qui étaient regroupées autour de l’entrepôt de carburant de UNHAS à Kaga-Bandoro et sur les emprises de l’aérodrome de cette ville. Le 29 octobre, un acteur humanitaire a procédé l’attribution des parcelles sur le nouveau site en faveur de 200 des 321 ménages concernés. Ces ménages ont aussi bénéficié d’un appui financier d’un montant de 25000 FCFA et des kits NFI. L’attribution des parcelles se poursuit pour les 121 ménages restants.

Cette opération concerne deux blocs du site de la MINUSCA qui compte un effectif total de 633 ménages qui s’étaient déplacés suite aux affrontements entre groupes armés rivaux le 12 octobre 2017. La délocalisation des 321 ménages susmentionnés était jugée nécessaire en raison du risque élevé d’accident lié à leur installation autour d’un site de stockage de carburant et sur les emprises de l’aérodrome.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.