Skip to main content

Bulletin sur le Criquet pèlerin 457 (octobre 2016)

Countries
Mauritania
+ 19 more
Sources
FAO
Publication date
Origin
View original

Situation Générale en octobre 2016 Prévision jusqu'à’mi-décembre 2016

Suite à la reproduction estivale, deux résurgences du Criquet pèlerin se sont développées en octobre dans l’ouest de la Mauritanie et le nord du Soudan. Dans ces deux pays, des équipes de prospection additionnelles ont été immédiatement mobilisées et des opérations de lutte ont été lancées. Il est probable que la résurgence en Mauritanie s’étende aux zones septentrionales du pays, où de fortes pluies sont récemment tombées, ainsi qu’au Sahara occidental, où on s’attend à de nouvelles reproductions. Une incapacité à maîtriser la résurgence combinée à les précipitations exceptionnellement fortes et généralisées pourra fi nir par résulter en une recrudescence en Afrique du nord-ouest au printemps prochain mais est loin d’être certain. Au Soudan, on s’attend à ce que des groupes d’ailés et peut-être quelques petits essaims se forment et se déplacent vers les aires de reproduction hivernale le long de la côte de la mer Rouge, en particulier dans le nordest du Soudan et le sud-est de l’Égypte, où de fortes pluies sont tombées fi n octobre. Ailleurs, la situation est restée calme.

Région occidentale. Une résurgence s’est développée début octobre dans l’ouest de la Mauritanie suite aux pontes et aux éclosions généralisées issues de populations grégarisantes de la reproduction estivale, y compris quelques essaims pouvant être originaires de zones non détectées ou du nord du Mali, où l’insécurité empêche la réalisation de prospections régulières. Les opérations de lutte se sont intensifi ées en Mauritanie, où plus de 8 100 ha de groupes de larves et d’ailés, de petites bandes larvaires et d’essaims ont été traités. Des infestations plus petites ont été observées dans des zones Situation Générale en octobre 2016 Prévision jusqu'à’mi-décembre 2016 adjacentes du Sahara occidental, dans le sud du Maroc, où des opérations de lutte limitées ont été réalisées contre des groupes d’ailés. Une nouvelle génération de groupes d’ailés et de petits essaims va probablement se former à partir de mi-novembre dans l’ouest de la Mauritanie et se déplacer dans le Sahara occidental et le nord de la Mauritanie, où de bonnes pluies sont tombées et où une nouvelle reproduction pourrait avoir lieu. Des ailés épars étaient présents le long du versant méridional des monts Atlas au Maroc et dans l’ouest de l’Algérie. Des opérations de lutte ont été entreprises contre des larves en forte densité le long de la frontière du Mali dans le sud de l’Algérie.
Les effectifs acridiens ont diminué dans les aires de reproduction estivale du nord du Niger et du Tchad où des ailés en faibles effectifs, pour l’essentiel, ont persisté.