Aller au contenu principal

Plusieurs quartiers de Kisangani inondés

Pays
RD Congo
Sources
Radio Okapi
Date de publication
Origine
Voir l'original

Plusieurs quartiers de la ville de Kisangani (Tshopo) situés le long du fleuve Congo sont inondés depuis plusieurs semaines. Des inondations causées par la crue du fleuve Congo consécutive à des pluies qui s’abattent sur plusieurs villes des deux Kivu, du Maniema et du Katanga, situées en amont du fleuve.

Plusieurs centaines de ménages habitant le long du fleuve dans la ville de Kisangani ont été contraints de quitter leurs habitations.

Pour se déplacer, les habitants de la ville empruntent des pirogues.

Certains bâtiments publics ont été évacués. C’est notamment le cas de la Société congolaise de transport et des ports (SCTP) où plus de 100 tonnes des marchandises entreposées ont été retirées.

Les embarcations en accostage sur le quai du port de Kisangani ont été évacuées d’urgence.

Inondations à Isangi

Une situation similaire est décrite dans le territoire d’Isangi, à environ 125 km de Kisangani.

Plus de 75 % de ce territoire connaît aussi des inondations. Plusieurs hectares de champs et des milliers de maisons sont détruites par les eaux.

Plusieurs ménages sont dépourvus de tout et passent la nuit à la belle étoile.

Dans l’ensemble de la province de la Tshopo, indique un comité de crise mis sur pied par les autorités, plus de 350 000 personnes sont affectées par les inondations. Environ 52 000 ménages sont sans-abris.

Selon un plan de réponse humanitaire élaboré il y a environ une semaine par des partenaires des autorités locales dans le secteur de la santé, il faudrait plus de 3 millions de dollars américains pour apporter une assistance aux sinistrés.

Un phénomène saisonnier

Depuis quelques semaines, plusieurs villes du pays font face à des inondations consécutives à des fortes pluies qui s’abattent sur une grande partie du pays.

Le chef de service des prévisions de temps à l’Agence nationale de météorologie et de télédétection (Metalsat), Jean-Louis Ebengo, a confié la semaine dernière à Radio Okapi que ces inondations constituent un phénomène naturel et saisonnier qui touche la partie Sud de la ligne équatoriale.

A (re)Lire: Inondations en RDC: un expert recommande d’associer le service météo à tout lotissement

Dans une réunion convoquée qu’il a présidée mercredi 9 décembre, le chef de l’Etat Joseph Kabila a ordonné au gouvernement et aux autorités provinciales de Kinshasa de prendre en charge les familles éprouvées et les sinistrés de ces inondations.

Radio Okapi: Copyright Radio Okapi