Aller au contenu principal

Inondations à Kinshasa : la majorité de la ville privée d’eau potable

Pays
RD Congo
Sources
Radio Okapi
Date de publication
Origine
Voir l'original

La majorité de la ville de Kinshasa est privée d’eau potable depuis lundi 7 décembre à cause des inondations enregistrées dans plusieurs quartiers.

Des inondations causées par la montée des eaux de la rivière N’djili qui a affecté l’usine de traitement d’eau de la Regideso, située près de cette rivière dans l’Est de la ville. Cette entreprise publique chargée de la distribution d’eau a décidé d’arrêter le fonctionnement de cette usine.

«Le débordement [d’eau] est allé jusque dans nos deux bâtiments. L’eau est remontée jusqu’au niveau des moteurs. Comme ce sont des moteurs électriques, nous ne pouvons les remettre en service sinon ça va créer des problèmes de court-circuit. Nous sommes obligés d’attendre que les eaux baissent», explique Gervais Ntariba Bahimba, directeur provincial de la Regideso.

La remise en service de l’usine pourrait prendre entre deux et trois jours, précise-t-il.

Ce sont au total plusieurs communes de la capitale sont privés d’eau potable.

«L’usine dessert pratiquement les trois quarts de la ville. Toute la partie Est de la ville se retrouve sans eau», fait savoir Gervais Ntariba Bahimba.

Dans un communiqué publié le même lundi, la Regideso cite les dix-sept communes dont certains quartiers sont concernés par la pénurie d’eau:

  • Masina
  • N’djili
  • Kimbaseke
  • Matete
  • Makala
  • Selembao
  • Kasa-Vubu
  • Kinshasa
  • Kisenso
  • Lemba
  • Mont-Ngafula
  • Ngaba
  • Bumbu
  • Ngiri-Ngiri
  • Barumbu
  • Limete
  • Kalamu

Ces inondations sont consécutives aux nombreuses pluies qui se sont abattues ces dernières semaines à Kinshasa et dans la province voisine du Kongo-Central, d’où partent plusieurs ruisseaux qui alimentent la rivière N’djili.

Elles ont fait d’importants dégâts matériels. Plusieurs familles se sont retrouvées sans abris.

Radio Okapi: Copyright Radio Okapi